Les Métis honorent Louis Riel à Île Dupas

Pierre
Pierre Bellemare
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Geste historique

Honorée de diverses manières dans les provinces de l'Ouest mais bien peu au Québec, la mémoire de Louis Riel le sera de belle façon à Île Dupas, le dimanche 2 septembre. Une plaque-souvenir sera dévoilée pour souligner que c'est dans cette localité que tout a commencé.

La plaque-hommage sera installée à proximité de l'Hôtel de ville.

La nation Métis contemporaine initie cette activité. Divers gestes composeront la cérémonie mettant en lumière que l'ancêtre Jean-Baptiste Riel dit "L'Irlande" y a épousé (janvier 1704) Marie Louise Coutu de Lavaltrie.

Pèlerinage

Louis Riel, rappelons-le, était le chef du peuple Métis dans les Prairies canadiennes. Il est le fondateur du Manitoba. Il a dirigé deux mouvements de résistance contre le gouvernement canadien dans le but de protéger les droits et la culture des Métis alors que l'influence canadienne se faisait de plus en plus sentir dans les Territoires du Nord-Ouest.

Il a été élu à trois reprises à la Chambre des Communes mais n'y a jamais occupé un siège.

En 1884, il est en Saskatchewan pour présenter les doléances du peuple métis au gouvernement du Canada. Cette résistance dégénère en confrontation armée. La rébellion est écrasée et se conclut par l'arrestation, le procès puis la pendaison de Riel pour trahison.

On évoque que le site (près de l'Hôtel de ville) où sera installée la plaque-souvenir deviendra désormais un lieu de pèlerinage pour celles et ceux qui voudront commémorer cette partie de l'histoire canadienne et, surtout, le commencement des Riel en Nouvelle-France.

Président de La nation Métis contemporaine, Claude Samson précise que la cérémonie vise aussi à rappeler que bon nombre de Métis habitent le Québec ainsi que l'est du Canada. Qu'il n'y en a pas seulement de l'Ontario à Vancouver.

«Jamais le drapeau Métis de l'Ouest n'a flotté au Québec», note-t-il, soulignant que ce sera le cas lors du dévoilement de la plaque-souvenir. Le vœu est que le peuple Métis forme un seul et même peuple au Canada.

Après la messe (10 heures) en l'église dupasienne et les discours et gestes (11 heures) de circonstance, les gens seront invités à pique-niquer (midi trente) sur le site de la Commune. Des activités diverses sont prévues au cours de l'après-midi.

Organisations: Chambre des Communes

Lieux géographiques: Canada, Île Dupas, Geste Irlande Prairies Manitoba Québec Territoires du Nord-Ouest.Il Saskatchewan Nouvelle-France Ontario Vancouver Métis de l'Ouest

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Ismène Toussaint
    05 septembre 2012 - 20:01

    Bonjour monsieur, merci de votre bon article. À titre d'historienne, auteure de trois ouvrages sur Louis Riel et Gabriel Dumont, de centaines d'articles sur la cause métisse contemporaine, et de cofondatrice de l'Union métisse Est-Ouest (2005) ayant vécu au Manitoba, je viens vous confirmer que Louis Riel est bien honoré par son peuple, qu'il soit anglophone ou francophone, dans toutes les provinces de l'Ouest du Canada. L'année des Métis 2010 fut en ce sens exemplaire. Vous trouverez, si vous avez le temps de les lire, de nombreux articles dans mon site prouvant ces dires. J'ai également mis en archives dans la catégorie Dossiers de ce site de nombreux articles en anglais sur les différentes manifestations qui ont eu lieu ces dernières années dans l'Ouest ( surtout le site Cultural Foundation Native Expressions). Vous pourriez également vous référer à ma Chronologie métisse 1604-2006 qui fait suite à mon ouvrage Louis Riel, Journaux de guerre et de prison (Stanké 2000). Si une fraction peu évoluée et ignorante de la population canadienne-anglaise non métisse le considère encore comme un traître, je souhaiterais également signaler que suite au procès de Riel qui avait été reconstitué en 2002 à Montréal à la télévision de Radio-Canada, 85% de la population canadienne l'avait réhabilité. Les nouveaux historiens canadiens-anglais travaillent également dans cette optique. Pour le reste, le peuple métis forme une seule et même Nation d'une extrémité à l'autre du continent, même si les Métis du Québec, pour X et X raisons, ne font toujours pas partie du Ralliement National des Metis (Metis Nation), beaucoup de Méis anglophones non plus d'ailleurs. Les drapeaux bleu et rouge sont indifféremment employés au Canada depuis la fondation officielle de la Nation Métisse par le Métis écossais Cuthbert Grant à la colonie de la rivière Rouge (futur Manitoba), en 1816, Merci encore. Ismène Toussaint, PhD http://www.ismenetoussaint.ca

  • Laurent Desbois
    03 septembre 2012 - 15:42

    Ce site web dit que Louis Riel est «Honorée de diverses manières dans les provinces de lOuest.» Pas vrai! Certe il est honoré dans le Manitoba est, 50 kms autour de Winnipeg, mais pas dans le Manitoba ouest. En Sasktachewan, il est honoré seulement au Nord de Saskatoon. En Alberta et C.B., il est vu comme un traître du Canada.