Du country rock à Tout pour la musique

Anne-Marie
Anne-Marie Duquette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une soirée country enlevante avec ses tonalités rock lors du samedi de la 18e édition de Tout pour la musique. Andrée Watters, vedette incontestée de l'événement, a fait preuve d'une fougue et d'une générosité dignes de mention en bordure du fleuve le 4 août dernier à Berthierville.

L'artiste, vêtue de jeans et de paillettes, a ravi la foule massive, donnant la bougeotte tant aux danseurs qu'aux chanteurs enthousiastes, alternant anecdotes cocasses, œuvres de son corpus et reprises confondantes de légendes du milieu. Ainsi, la belle brune a offert «One day», «Sans toi», «Minuit», «Dépendre de toi», ainsi que des classiques de ses idoles, soit France D'amour avec «Vivante», d'une finale vibrante, et «Jeter un sort» de Laurence Jalbert, d'un aura country.

De même, la rockeuse a rendu hommage à quelques «monstres sacrés» américains dont Cat Stevens avec «The first cuti s the deepest», Bonnie Tyler et «It's a heartache» et «Jackson» du duo Johnny Cash et June Carter. Le public, réclamant avec insistance un rappel, en a eu pour son content, Andrée Watters revenant sur scène avec, entre autres, ««Tout de moi» et «You shook me all night long». Son album «Country Rock Cover» était d'ailleurs en vente sur le site, à l'instar des autres événements estivaux, avant le lancement en magasin prévu à l'automne.

Une édition mémorable

Depuis quelques années, le Festival Tout pour la musique accueille en moyenne 10 000 personnes. L'édition 2012 n'a pas fait exception à la règle. La soirée d'ouverture du 2 août a généré à elle seule quelque 1200 entrées pour la prestation de D-Sole, avec le Berthelais Olivier Soulières, et de Les Carlandaneaux. La voix extraordinaire de King Melrose et le spectacle de l'incontournable Yves Lambert ont également fait mouche, ce dernier mettant d'ailleurs l'auditoire dans sa poche en confiant que sa mère est originaire de Berthierville. La Soirée country américain avec danse en ligne s'insérait parfaitement dans ce programme, thématique vouée à l'éclectisme oblige. Ainsi, outre Andrée Watters, la dynamique Sonia Lapensée et Dark whiskey, «coup de cœur» de la directrice de la programmation France Brisson, ont fait lever la foule. Des faits marquants pour cette 18e édition? Une année souple en vertu, entre autres, de la générosité des artistes, selon Mme Brisson. Une popularité sans précédent pour la relève régionale, selon Bernard Grégoire, président du Festival, ce dernier estimant que l'impact des réseaux sociaux se fait de plus en plus sentir, comme pour D-Sole qui avait déjà 500 accords de participation sur Facebook.

Lieux géographiques: Berthierville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires