Les Métis honorent Louis Riel à Île Dupas

Geste historique

Pierre Bellemare pierre.bellemare@tc.tc Publié le 27 août 2012
La plaque-hommage sera installée à proximité de l'Hôtel de ville.
Pierre Bellemare

Honorée de diverses manières dans les provinces de l'Ouest mais bien peu au Québec, la mémoire de Louis Riel le sera de belle façon à Île Dupas, le dimanche 2 septembre. Une plaque-souvenir sera dévoilée pour souligner que c'est dans cette localité que tout a commencé.

La nation Métis contemporaine initie cette activité. Divers gestes composeront la cérémonie mettant en lumière que l'ancêtre Jean-Baptiste Riel dit "L'Irlande" y a épousé (janvier 1704) Marie Louise Coutu de Lavaltrie.

Pèlerinage

Louis Riel, rappelons-le, était le chef du peuple Métis dans les Prairies canadiennes. Il est le fondateur du Manitoba. Il a dirigé deux mouvements de résistance contre le gouvernement canadien dans le but de protéger les droits et la culture des Métis alors que l'influence canadienne se faisait de plus en plus sentir dans les Territoires du Nord-Ouest.

Il a été élu à trois reprises à la Chambre des Communes mais n'y a jamais occupé un siège.

En 1884, il est en Saskatchewan pour présenter les doléances du peuple métis au gouvernement du Canada. Cette résistance dégénère en confrontation armée. La rébellion est écrasée et se conclut par l'arrestation, le procès puis la pendaison de Riel pour trahison.

On évoque que le site (près de l'Hôtel de ville) où sera installée la plaque-souvenir deviendra désormais un lieu de pèlerinage pour celles et ceux qui voudront commémorer cette partie de l'histoire canadienne et, surtout, le commencement des Riel en Nouvelle-France.

Président de La nation Métis contemporaine, Claude Samson précise que la cérémonie vise aussi à rappeler que bon nombre de Métis habitent le Québec ainsi que l'est du Canada. Qu'il n'y en a pas seulement de l'Ontario à Vancouver.

«Jamais le drapeau Métis de l'Ouest n'a flotté au Québec», note-t-il, soulignant que ce sera le cas lors du dévoilement de la plaque-souvenir. Le vœu est que le peuple Métis forme un seul et même peuple au Canada.

Après la messe (10 heures) en l'église dupasienne et les discours et gestes (11 heures) de circonstance, les gens seront invités à pique-niquer (midi trente) sur le site de la Commune. Des activités diverses sont prévues au cours de l'après-midi.

Les Métis honorent Louis Riel à Île Dupas

Geste historique

Pierre Bellemare pierre.bellemare@tc.tc Publié le 27 août 2012
La plaque-hommage sera installée à proximité de l'Hôtel de ville.
Pierre Bellemare

Honorée de diverses manières dans les provinces de l'Ouest mais bien peu au Québec, la mémoire de Louis Riel le sera de belle façon à Île Dupas, le dimanche 2 septembre. Une plaque-souvenir sera dévoilée pour souligner que c'est dans cette localité que tout a commencé.

La nation Métis contemporaine initie cette activité. Divers gestes composeront la cérémonie mettant en lumière que l'ancêtre Jean-Baptiste Riel dit "L'Irlande" y a épousé (janvier 1704) Marie Louise Coutu de Lavaltrie.

Pèlerinage

Louis Riel, rappelons-le, était le chef du peuple Métis dans les Prairies canadiennes. Il est le fondateur du Manitoba. Il a dirigé deux mouvements de résistance contre le gouvernement canadien dans le but de protéger les droits et la culture des Métis alors que l'influence canadienne se faisait de plus en plus sentir dans les Territoires du Nord-Ouest.

Il a été élu à trois reprises à la Chambre des Communes mais n'y a jamais occupé un siège.

En 1884, il est en Saskatchewan pour présenter les doléances du peuple métis au gouvernement du Canada. Cette résistance dégénère en confrontation armée. La rébellion est écrasée et se conclut par l'arrestation, le procès puis la pendaison de Riel pour trahison.

On évoque que le site (près de l'Hôtel de ville) où sera installée la plaque-souvenir deviendra désormais un lieu de pèlerinage pour celles et ceux qui voudront commémorer cette partie de l'histoire canadienne et, surtout, le commencement des Riel en Nouvelle-France.

Président de La nation Métis contemporaine, Claude Samson précise que la cérémonie vise aussi à rappeler que bon nombre de Métis habitent le Québec ainsi que l'est du Canada. Qu'il n'y en a pas seulement de l'Ontario à Vancouver.

«Jamais le drapeau Métis de l'Ouest n'a flotté au Québec», note-t-il, soulignant que ce sera le cas lors du dévoilement de la plaque-souvenir. Le vœu est que le peuple Métis forme un seul et même peuple au Canada.

Après la messe (10 heures) en l'église dupasienne et les discours et gestes (11 heures) de circonstance, les gens seront invités à pique-niquer (midi trente) sur le site de la Commune. Des activités diverses sont prévues au cours de l'après-midi.

0 Comment(s)

Sign in or Create a profile to write a comment