La MRC de D'Autray proactive contre l'agrile du frêne

Réalisation d'un inventaire

Pierre Bellemare pierre.bellemare@tc.tc
Publié le 16 juin 2014
L'agrile du frêne est un insecte vorace.
gracieuseté

Proactive.Un inventaire des frênes s'amorce dans la MRC de D'Autray. C'est une démarche qu'effectue le service Environnement de la MRC afin de dépister l'agrile, un petit insecte ravageur arrivé en 2002 dans le sud de l'Ontario, en provenance de l'Asie, qui s'attaque à cet arbre.

«L'agrile s'étend rapidement à la grandeur de l'Amérique du Nord, en s'attaquant aux frênes. Aucun arbre n'y survit. Tous les frênes d'une région infestée par cet insecte sont condamnés à mourir», précise Guy Fradette, biologiste et responsable du service concerné à la MRC.

Voracité

Il ajoute qu'il est important de refuser tout bois de chauffage provenant d'une région infestée afin d'éviter la propagation artificielle.

La larve de l'agrile se nourrit exclusivement du bois de toutes les espèces de frênes. Sa voracité et sa multiplication causent la mort de l'arbre en une période de trois à six ans. Les gens possédant des frênes sur leur terrain sont invités à être attentifs à tout signe de dépérissement.

«La perte massive de frênes aura d'importants impacts au niveau écologique et sur les paysages urbains et agricoles. Être proactifs dans la lutte à l'agrile du frêne permettra de minimiser les dépenses d'abattage et de remplacement des arbres infestés», propose Claudine Ethier, ingénieure forestière à la Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire de Lanaudière.

La liste des lieux touchés et la description de l'agrile sont disponibles sur le portail Internet de la MRC (www.mrcautray.qc.ca), sous le sous-onglet Environnement de l'onglet Services aux citoyens. P.B.