Sections

On s'organise à Lanoraie

Dossier du viaduc de l'autoroute 40


Publié le 6 octobre 2017

Sophie Bélisle, Julie Vaes et Me Daniel Caisse sont les trois dirigeants du comité de stratégie.

©TC Media - Pierre Bellemare

SOLIDARITÉ. Les choses ne traînent pas à Lanoraie. Un comité de stratégie est en place depuis quelques jours afin de faire en sorte que la municipalité ne se retrouve pas couper en deux durant 20 semaines avec les travaux de réfection du viaduc de l'autoroute 40, projetés pour le printemps prochain.

Une rencontre est sollicitée avec le directeur du bureau régional du ministère des Transports, Claude Thibault. Une pétition s'amorce. Les gens peuvent la signer en se rendant dans des commerces lanorois.

Argumentation

On refuse que les gens soient forcés d'effectuer un détour important pour avoir accès aux commerces et industries situés des deux côtés du lien autoroutier. «On ne veut pas de détour», affirme Me Daniel Caisse, porte-parole du groupe.

Une vingtaine de gens d'affaires et d'élus se sont réunis le mardi 3 octobre.

La situation et les avenues de solution est ce dont on veut discuter avec M. Thibault. On fait valoir que l'été est la grosse saison, autant à Lanoraie qu'à Lavaltrie. Le chemin de détour proposé touche cette dernière ville.

On tient à pouvoir traverser l'autoroute 40 durant les travaux. On propose l'installation de feux de circulation avec un signal avancé, environ un kilomètre auparavant.

Il s'agit de mettre en place une façon de ne pas faire face à un détour important. «Sinon, on n'est pas négociable», affirme Me Caisse.

La pétition vise à appuyer les revendications du comité de stratégie.

Ce sont des travaux de réfection de la dalle du viaduc qui enjambe l'autoroute 40 sur le Chemin Joliette que le ministère des Transports prévoit. Ils sont inclus à la programmation 2017-2019. C'est un investissement oscillant entre 1 et 5 millions $.

Il appert que la structure ne peut demeurer disponible à une circulation en alternance durant les travaux.

Des mesures sont prévues pour les véhicules d'urgence afin qu'ils n'aient pas à effectuer le détour.

Pour le reste de la circulation, les véhicules seront dirigés vers les routes 138 et 131. Dans ce secteur, on le sait, la réfection de l'intersection des deux routes est prévue à Lavaltrie. Me Caisse fait aussi valoir que des travaux de réfection seront effectués sur la rue Notre-Dame, à Lanoraie, à peu près à la même période.

«On ne veut pas d'embouteillages», déclare Me Caisse. Il parle «d'embouteillages monstres».

Lanoraie appuie sans réserve la démarche du comité de stratégie.

Du même coup, elle demande au MTQ de profiter des travaux pour ajouter des voies de déviation au nord et au sud du viaduc. Il s'agit de favoriser la sécurité et la fluidité de la circulation. On veut faciliter les choses lorsqu'un véhicule doit faire un arrêt sur le Chemin Joliette (une voie dans chaque sens) pour emprunter l'une des bretelles de l'autoroute 40.

En séance ordinaire, mercredi soir, le conseil des maires de la MRC de D'Autray s'est aussi rangé derrière le comité. Un groupe de travail sera mis sur pied afin de cerner la problématique et d'examiner des solutions potentielles.

«Je pense qu'il faut travailler ensemble», a évoqué le préfet Gaétan Gravel (maire de Ville Saint-Gabriel) devant la demande d'appui formulée par Sophie Bélisle, Julie Vaes et Me Daniel Caisse, les trois responsables du comité de stratégie.

Ce dernier comité se réunira de nouveau dans environ un mois.