Une bière à la santé de la qualité de l'eau potable dans de D'Autray

Intervention à la MRC de D'Autray


Publié le 18 avril 2017

Odette Sarrazin a remis une bouteille de la bière Coule pas chez nous au préfet de la MRC de D'Autray, Gaétan Gravel.

©TC Media - Pierre Bellemare

APPUI. Une bière s'est retrouvée devant chacun des maires de la MRC de D'Autray, au début de leur dernière rencontre. Ce geste inusité a été posé pour souligner la préoccupation des localités envers la protection des sources d'eau potable autour d'un potentiel puits d'exploration ou d'exploitation d'hydrocarbures.

«Pas d'eau, pas de bière», a mentionné Odette Sarrazin, porte-parole des comités vigilance hydrocarbures (C.V.H.) de la MRC de D'Autray. Ceux-ci ont remis aux élus la bière Coule pas chez nous, de la Fondation du même nom, qui met de l'avant l'importance de protéger l'eau potable.

@ST:Distance

@R:Mme Sarrazin a rappelé qu'une superficie importante de la MRC est sous permis gaziers («claims»).

Il s'agit de fixer un rayon de protection plus important pour les puits d'eau potable que celui qui est déterminé par Québec.

Quatorze des 15 municipalités de la MRC de D'Autray ont lancé le processus ou ont déjà adopté le règlement qui devra obtenir le feu vert gouvernemental. Berthierville, sans l'avoir fait, appuie ses voisines.

«Nous pouvons dire que nos municipalités, en menant la démarche de dérogation au "Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection" ont tout fait pour protéger notre or bleu parce qu'actuellement c'est la seule voie légale disponible pour protéger adéquatement nos sources d'eau potable», a précisé Mme Sarrazin.

La bière Coule pas chez nous est brassée grâce à la collaboration d'une vingtaine de microbrasseries de la province.

«L'industrie des microbrasseries est aussi un secteur économique en pleine expansion dont les Québécois sont fiers et qui génère à lui seul 3 800 emplois à travers la province. On est loin des 33 emplois promis par TransCanada si le projet Énergie Est aboutit. Les entreprises agricoles, touristiques et culturelles de D'Autray sont des choix économiques beaucoup plus rentables que ce que l'industrie des hydrocarbures nous propose», a déclaré Mme Sarrazin.

Pour chaque bière vendue, 1$ est remis à la Fondation Coule Pas Chez Nous.

La bière Coule pas chez nous se retrouve dorénavant en format cannette plutôt qu'en bouteille sur les tablettes de certains marchés d'alimentation de la MRC comme ailleurs en province.