Sections

Des municipalités lanaudoises se mobilisent pour les tout-petits


Publié le 30 août 2017

©(Photo TC Media - archives)

COMMUNAUTÉ. Neuf maires de Lanaudière ont signé une lettre invitant la communauté à se joindre à eux pour s'assurer que les enfants âgés entre 0 et 5 ans sur le territoire puissent grandir dans le meilleur environnement possible.

Si, entre 2005 et 2015, le Québec a connu une hausse du nombre de nouveau-nés de 13,7%, dans Lanaudière, pour cette même période, la hausse est plutôt de 28,3 %.

Soulignons que selon le récent portrait de Lanaudière de l'Observatoire des tout-petits, la région compte 34 237 tout-petits qui représentent 6,9 % de la population.

En 2011, 73,1 % des tout-petits de Lanaudière vivaient en milieu urbain. En parallèle, dans la région, la proportion d'enfants vivant dans un milieu considéré parmi les plus défavorisés s'élevait à 16 %.

Dans Lanaudière, en 2013, 9,8 % des enfants âgés de 0 à 5 ans vivaient dans une famille à faible revenu.

Sur le plan économique dans l'ensemble du Québec, soulignons que la situation s'est améliorée parce qu'en un peu moins de dix ans, la proportion d'enfants âgés de 0 à 5 ans vivant dans une famille à faible revenu est passée de 18,5 % en 2004 à 12,9 % en 2013.

Toutefois, il reste qu'au Québec, environ une famille avec un tout-petit sur cinq occupe un logement jugé non abordable, c'est-à-dire représentant une charge financière excessive en proportion de ses revenus.

Les pressions économiques que subissent les familles ont également des effets sur leur alimentation. En 2013-2014, environ 8 % des familles ayant des enfants âgés de moins de six ans étaient dans une situation d'insécurité alimentaire, ce qui signifie qu'elles n'avaient pas accès à des aliments sains et nutritifs et en quantité suffisante.

« Les familles pour qui le quotidien est source d'insécurité et d'inquiétude sont souvent oubliées et peuvent passer inaperçues. (…) L'insécurité alimentaire et l'accès à un logement abordable figurent parmi les principaux enjeux pour ces familles et leurs enfants », peut-on lire dans la lettre cosignée par les élus.

Il y est également écrit « qu'il a été démontré que les enfants d'âge préscolaire vivant dans des logements inadéquats seraient plus à risque de développer des retards de développement cognitif, langagier et socioaffectif au cours de la vie ».

Les neuf maires s'engagent donc à mettre en œuvre des mesures qui favoriseront la sécurité, le développement et le bien-être des enfants, notamment en matière d'accès aux services et aux activités abordables pour les familles, ainsi que par l'organisation d'activités communautaires, culturelles et sportives.

Quelques chiffres

Nombre d'enfants âgés de 0 à 5 ans en 2015:

Lanaudière 34 237

Ensemble du Québec 535 490

Nombre de nouveau-nés en 2015:

Lanaudière 5140

Ensemble du Québec 86 800

Proportion d'enfants vivant dans une famille à faible revenu en 2013:

Lanaudière 9,8 %

Ensemble du Québec 12,9 %

Proportion de femmes de moins de 20 ans ayant donné naissance à un bébé en 2014:

Lanaudière 7,6 pour 1000

Ensemble du Québec 7,0 pour 1000

Proportion de bébés nés d'une mère n'ayant pas terminé ses études secondaires en 2014:

Lanaudière 12,2 %

Ensemble du Québec 5,9 %

Les maires signataires

Steve Plante, maire de L'Épiphanie

Michel Surprenant, maire de Chertsey

Francine Bergeron, mairesse de Mandeville

Roxanne Turcotte, mairesse de Notre-Dame-de-la-Merci

Bruno Guilbault, maire de Rawdon

Normand Laporte, maire de Sainte-Béatrix

Gaétan Gravel, maire de Saint-Gabriel

Patrick Massé, maire de Saint-Lin-Laurentides

Stéphane Berthe, maire de Terrebonne