Sections

Une entente d'affaires à Lavaltrie qui pourrait mener loin

Belle initiative


Publié le 20 juillet 2017

Jimmy Mondor et Steve Harnois.

©gracieuseté

AFFAIRES. L'innovation se fait de nouveau une place à Lavaltrie. Toujours à l'affût d'offrir de nouveaux desserts originaux à sa clientèle, Jimmy Mondor, propriétaire de Crémerie Avalanche, a mis la main sur une franchise Beignes d'Antan (entreprise de Berthier).

Pour Beignes d'Antan, la franchise de Lavaltrie est une première étape dans le monde du bar laitier (il y a déjà une franchise pour les beignes à Notre-Dame-de-Lourdes). Cela pourrait être générateur de bonnes nouvelles au cours des prochains mois et des prochaines années.

Opportunité

Les fameux beignes de Berthier seront disponibles tout chauds et cuits sur place à la nouvelle succursale de Crémerie Avalanche qui ouvrira sous peu à Lavaltrie.

M. Mondor évalue que l'association allait de soi. Crémerie Avalanche voulait offrir à sa clientèle de nouveaux produits pouvant se manger sur place ou emporter. «De plus, nous voulions introduire ce nouveau produit dans nos desserts faits avec de la crème glacée», mentionne-t-il.

Une gamme de desserts conçus avec les beignes sera créée. «Ça va être quelque chose de tout simplement unique et tellement bon», assure l'homme d'affaires. Il donne comme exemple les «tourbillons aux Beignes d'Antan» où le «beigne-a-split» ou la banane sera remplacée par le fameux beigne aux patates.

Président de Beignes d'Antan, Steve Harnois voit cela comme un projet-pilote. Il signale que l'association avec M. Mondor permet de faire découvrir et de rendre accessibles les beignes de son entreprise.

MM. Mondor et Harnois sont très fiers de cette entente qui permet à chaque entreprise de profiter des avantages de l'autre.

«Le fait de rentrer dans un commerce bien établi avec une bonne connaissance du commerce de détail et de l'industrie du bar laitier est un atout pour nous», précise M. Harnois. Il affirme que son entreprise aimerait développer davantage ce créneau.

M. Mondor déclare que le fait de pouvoir compter sur un produit original avec une belle renommée est un bon moyen de différenciation et d'exclusivité qui fera entrer de nouveaux clients dans son commerce.

Les deux hommes d'affaires ont fait connaissance dans une ligue de hockey. Ils ont entretenu des liens grâce à leur participation aux activités du Regroupement des gens d'affaires de Lavaltrie et de la Chambre de Commerce et d'Industrie Berthier-D'Autray.

Ils projettent de développer leur concept commun dans d'autres villes et d'autres régions.