Le caucus Québec du NPD va continuer de défendre les travailleurs

Visite des maires de l'UMQ à Ottawa


Publié le 10 février 2017

©Photo gracieuseté

Dans le cadre d'une visite de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) hier à Ottawa, le caucus Québec du NPD a rencontré les maires du Québec en avant-midi et réaffirmé son soutien à l'industrie forestière québécoise lors d'une conférence de presse en présence du chef du NPD Thomas Mulcair et des députés du Québec, dont Ruth Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé).

Pour Ruth Ellen Brosseau, la présence des maires témoigne d'une inquiétude et d'un malaise au sein de nos communautés qui dépendent de l'industrie forestière. Cette industrie stratégique est menacée et les citoyens et citoyennes ne sont pas rassurés par le gouvernement et ses députés présentement.

Alors que l'incertitude grandit au pays quant à l'avenir de l'industrie forestière, la députée de Berthier-Maskinongé a dénoncé l'absence de leadership des députés libéraux du Québec et du gouvernement dans le dossier, le mutisme des ministres concernés quant à un plan B pour défendre nos emplois liés à la forêt ainsi que le flou que le Premier ministre Trudeau entretient pour les négociations à venir.

«Depuis avril, nos demandes au gouvernement sont restées lettre morte. Nous voulions un accord flexible qui tienne compte des régimes forestier de chaque province. Cela n'a pas été obtenu. Nous avons demandé au gouvernement de préparer un plan B pour défendre l'industrie et protéger les 60 000 emplois du Québec, mais rien n'a été fait pour rassurer nos gens. Finalement, on apprend que Trudeau est prêt à aller renégocier l'ALENA mais n'offre aucune orientation claire concernant ses priorités. Les gens veulent être rassurés avec du concret », indique la députée.

Rappelons que les Américains étudient présentement une plainte de leur industrie, qui pourrait mener d'ici fin avril, à l'imposition d'une surtaxe sur le bois canadien.