Des services pour tous les handicapés visuels à travers Lanaudière


Publié le 30 janvier 2017

Le président de l'APHVL, Robert Valois.

©Photo TC Media - Caroline Morneau

COMMUNAUTÉ. L'Association des personnes handicapées visuelles de Lanaudière (APHVL), qui concentrait ses activités au sud de la région ces dernières années, dessert de nouveau les citoyens du nord, depuis quelques mois.

On répertorie environ 137 000 personnes vivant avec un handicap visuel au Québec, dont 16 670 adultes et 235 enfants dans Lanaudière, selon l'Office des personnes handicapées du Québec.

Bien que les MRC du sud de la région soient plus populeuses, le président de l'APHVL, Robert Valois, estime que les besoins sont tout aussi grands au nord. Il est lui-même complètement aveugle.

« On essaie d'aller chercher de l'argent pour élargir notre offre de services. Idéalement, pour desservir convenablement la région en entier, il faudrait que notre budget double. Mais même si on ne réussit pas à aller chercher plus, on va se débrouiller avec les moyens que nous avons », explique l'homme originaire de Berthierville, lors d'un point de presse tenu le 30 janvier.

Soulignons que l'Association a principalement pour mandat de briser l'isolement chez les personnes handicapées visuellement, notamment par le biais de café-rencontres et de diverses activités de rassemblement.

Après la fondation de l'organisme, en 1995, dans le sud de la région, le mandat de celui-ci a été élargi à la grandeur des six MRC de Lanaudière, en 1998. Puis, vers 2010, l'Association a de nouveau choisi de concentrer ses activités dans les MRC Les Moulins et de L'Assomption.

Comme l'APHVL était les seul organisme de défense des droits des personnes non-voyantes qui ne couvrait pas la totalité de sa région administrative au Québec, ces six dernières années, les administrateurs ont finalement choisi de réintégrer les services dans le nord de Lanaudière.

Depuis novembre 2016, notamment, un tout nouveau café-rencontre mensuel est proposé dans les locaux du CRDP Le Bouclier, situé aux Galeries Joliette.

Aussi, le conseil d'administration de L'APHVL espère former de plus en plus de bénévoles dans les MRC de Montcalm, de Joliette, de la Matawinie et de D'Autray afin que des café-rencontres y soient également déployés.

« On n'a pas un énorme budget, mais on en fait une saine gestion, ce qui nous permet d'élargir nos services. Aussi, on va travailler fort pour aller se cherche le plus de bénévoles possible », ajoute M. Valois.