Sections

L’Hommage à Réjean Ducharme conservera un caractère festif

Célébration des 50 ans de la parution du roman « Le Nez qui voque »


Publié le 7 septembre 2017

Lors du dévoilement de la programmation de la journée du 23 septembre, le préfet Gaétan Gravel, Hélène Blondin du comité organisateur, le maire de Saint-Ignace-de-Loyola Jean-Luc Barthe, Marie-Julie Asselin de la MRC de D’Autray et Renée Hérard du comité organisateur.

©(Photo TC Media - Donalrd Brouillette)

ÉVÉNEMENT. Malgré le décès récent de l’écrivain Réjean Ducharme, l’Hommage à Réjean Ducharme prévu le 23 septembre à Saint-Ignace-de-Loyola, pour célébrer la parution de son roman  « Le Nez qui voque », n’aura rien d’une cérémonie funèbre, assurent les organisateurs.

« Il y aura tout de même un petit quelque chose dans l’église, un livre pour ceux qui désireront exprimer par écrit leur témoignage à l’occasion du décès de Réjean Ducharme », précise Réal Chevrette, membre du comité organisateur de l’événement.

Le reste de la journée se déroulera sur un mode festif et une programmation foisonnante a été prévue dès 13 h dans et autour de l’église de Saint-Ignace-de-Loyola.

Ainsi, expositions et ateliers permettront tout l’après-midi à une brochette de créateurs, de partager leur vision du roman à travers des œuvres uniques réalisées sur place.

Parallèlement, il y aura projection du documentaire « La Vie a du charme » à 14 h 30, une œuvre de Jean-Philippe Duval qui s’intéresse aux 25 premières années de la vie et de l’œuvre de Ducharme. À 15 h 45, une conférence de Réal Chevrette tentera d’expliquer le sens du roman « Le Nez qui voque », paru en 1967 et de le situer dans l’ensemble de l’œuvre. Le tout sera suivi par une lecture de la part des trois lauréates du concours littéraire organisé l’année dernière par le comité Hommage à Réjean Ducharme, d’extraits de leur texte.

Cocktail à 17 h, où seront partagés des souvenirs de « gens de la place » ayant côtoyé l’écrivain alors qu’il était enfant à Saint-Ignace-de-Loyola, et prise de photos.

Le souper à 18 h est la seule activité de la journée où des frais sont exigés, 30 $; réservations auprès de Réal Chevrette au 450 836-6814.

Enfin à 20 h un spectacle musical: l’artiste Morgane Asselin-Duguay interprètera des chansons écrites par Ducharme ainsi que d’autres grands textes de compositeurs québécois et canadiens.

Des émotions en montagnes russes pour Carmen Ducharme

Présente lors du dévoilement de la programmation le 5 septembre au restaurant Le Marais à Saint-Ignace-de-Loyola, la soeur de l’auteur, Carmen Ducharme, se disait partagée entre « la fierté que l’on perpétue son œuvre et la tristesse » d’entendre évoquer le nom de son frère et les références à son œuvre en cette matinée.

Celle qui s’est fait un devoir d’être présente aux éditions antérieures de l’Hommage à Réjean Ducharme sera sur place le 23 septembre. « Carmen, parle leur, moi je vais écrire », lui disait son frère nous confie-t-elle, ce qui explique qu’elle ait été le contact entre l’écrivain et les organisateurs de l’événement depuis le début.

La famille Ducharme est venue s’établir à Saint-Ignace-de-Loyola en raison du travail du père à Sorel, nous explique Carmen Ducharme, les Ducharme provenaient de Saint-Félix-de-Valois. « Ma mère nous disait qu’on était des rapportés, en comparaison des gens natifs de Saint-Ignace, qui se mariaient entre eux », ajoute-t-elle. C’est donc avec une certaine ironie du hasard que la mémoire et l’œuvre de l’énigmatique écrivain soient célébrées annuellement depuis trois ans à Saint-Ignace-de-Loyola.

Les membres du comité organisateur et les dignitaires sont accompagnés de la sœur de l’écrivain, Carmen Ducharme (à gauche en première rangée).

©(Photo TC Media - Donald Brouillette)

Réal Chevrette, membre du comité organisateur, nous confiait qu’il sera possible pour les visiteurs de laisser un mot de sympathie ou un témoignage, lors de la journée Hommage du 23 septembre.

©(Photo TC Media - Donald Brouillette)