Sections

Les accidents liés à la vitesse ont des conséquences plus graves

Plus de 1500 constats d'infraction ont été remis par jour lors d'une opération policière contre la vitesse au volant


Publié le 23 juin 2017

Photo - gracieuseté Sûreté du Québec

©Photo - gracieuseté Sûreté du Québec

BILAN. En sept jours, les policiers de la province ont remis près de 11 000 constats d'infraction à des automobilistes qui faisaient des excès de vitesse. C'est dire que plus de 1500 conducteurs par jour ont été arrêtés dans le cadre de cette vaste opération policière parce qu'ils ne respectaient pas les limites permises sur les routes.

L'excès de vitesse est l'une des causes importantes d'accidents sur les routes au Québec. Or, selon un rapport de la Société de l'assurance automobile publié en mai 2015, il s'agirait pourtant d'un phénomène généralisé.

Plus de la moitié

Plus de la moitié des conducteurs conduit à une vitesse supérieure à la limite permise. Cette proportion grimpe à 65 % sur les routes principales, à 80 % sue les autoroutes et à 90 % dans les zones de 50 km/h en milieu rural, selon un relevé du ministère des Transports de 2007.

Du 9 au 15 juin, plusieurs corps policiers de la province ont d'ailleurs tenu une opération visant les excès de vitesse. Dans Lanaudière, plus du quart des constats d'infraction remis pendant cette semaine de prévention l'a été pour des excès de vitesse.

Selon la police, bien qu'elle tienne des opérations de la sorte, il revient en premier lieu aux conducteurs de ralentir.

Des conséquences plus graves

« Les accidents liés à la vitesse ont des conséquences plus graves », indique un rapport de la Société de l'assurance automobile du Québec.

La vitesse fait partie des causes d'accidents pour la moitié des victimes décédées en 2012, selon le Profil détaillé des et des statistiques touchant la vitesse de la SAAQ.

« La proportion d'accidents mortels pour les accidents avec dommages corporels dus à la vitesse (2,8 %) est plus grande que pour l'ensemble des accidents avec dommages corporels (1,3 %) », indique la SAAQ dans son rapport.

Il y a aussi davantage de blessés graves dans des accidents impliquant la vitesse. La proportion pour les accidents avec dommages corporels dus à la vitesse s'établit à 8,4 %, alors que la proportion de l'ensemble des accidents avec dommages corporels s'établit à 5,5 %.

Quelques chiffres

·         Les excès de vitesse représentent environ 70 % des infractions au Code de la sécurité routière selon des données colligées de 2003 à 2012.

·         Moins d'un conducteur sur cinq perçoit que le risque est élevé d'être intercepté dans une zone de 50 km/h

·         Une augmentation de la vitesse moyenne pratiquée de 1 km/h entraîne une augmentation de 3 % du nombre d'accidents avec dommages corporels

·         Le dépassement de la limite de vitesse augmente beaucoup plus rapidement le risque d'accident en milieu urbain qu'en milieu rural

·         Le risque relatif d'avoir un accident lorsqu'on fait un excès de 10 km/h dans une zone de 60 km/h est comparable au risque encouru par un conducteur ayant un taux d'alcoolémie de 80 mg/100 ml de sang