Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 juillet 2017

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Avez-vous aperçu le huard englué?

Campagne de promotion des C.V.H.

©gracieuseté

OLÉODUC. Des pièces d'un dollar ornées d'un huard englué (oiseau dans du pétrole) circulent partout au Québec. C'est un mince collant qui est appliqué sur la pièce de monnaie qui demeure légale et qui continue à être utilisable dans les machines distributrices.

Le tout s'inscrit dans le cadre d'une démarche lancée en novembre dernier par la Fondation «Coule pas chez nous» qui s'élève contre le projet de l'oléoduc Énergie Est. Dans Lanaudière, plus de 5 000 pièces ont été mises en circulation grâce aux comités de vigilance hydrocarbures (C.V.H.).

Argumentation

Suivant ce que signalent les C.V.H. de Lanaudière, cette opération est totalement légale puisqu'il n'y a pas de détérioration de la monnaie.

Elle a été effectuée avec succès en 2009, en Colombie-Britannique. Elle est présentement toujours active en Ontario, par l'organisme Écologie Ottawa.

Les projets de transport (oléoduc, train, navire-citerne) du pétrole issu des sables bitumineux de l'Ouest canadien se multiplient au pays. Le Québec n'y échappe pas.

L'expansion des projets d'exploitation entraîne des risques en matière de sécurité publique, de qualité de vie et de viabilité des écosystèmes. «Qu'adviendrait-il, par exemple, de nos rivières et de notre eau potable en cas de déversement?», questionnent les C.V.H.

Rappelons que le territoire lanaudois est visé pour le passage de l'oléoduc Énergie Est. Un tracé d'environ 100 kilomètres parcourrait la plaine du Saint-Laurent, de Mascouche à Saint-Barthélemy, si ce projet voyait le jour.

Il ne faut pas oublier, non plus, que la région de Lanaudière pourrait faire l'objet d'activités d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures. Junex détient les permis gaziers le long du Saint-Laurent jusqu'à Joliette, Mascouche et Terrebonne.

©TC Media - archives

Guy Boudreau.

Tous ces projets réduisent la capacité du Québec et du Canada à faire leur part dans la lutte contre les changements climatiques.

«Il est important que les citoyens soient sensibilisés à tous ces enjeux. Pour cette eau qui est plus que la vie, pour cette terre qui nous nourrit, pour cet air qui nous régénère, nous disons non», mentionne Guy Boudreau, responsable du C.V.H. de Lavaltrie et coordonnateur adjoint pour la région Nord du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec.

Il est possible d'obtenir plus de détails en visitant le www.vousnepasserezpas.quebec. (P.B.)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média