Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

27 novembre 2018

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Le réseautage : un outil précieux en affaires

Conférence de Luc Lareault au souper tournant des gens d’affaires

Lareault Luc

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Luc Lareault.

AFFAIRES. Important dans la vie personnelle, le réseautage est essentiel en affaires. Cela permet de faire des bonds en avant, de se sortir d’un mauvais pas ou de profiter d’une solidarité intéressante. Président de Production Lareault de Lavaltrie, Luc Lareault est de ceux pour qui un réseau de contacts a été fort utile.

Il en a fourni des exemples lors du récent souper tournant (événement annuel) mis sur pied dans le cadre du programme Axé-Compétences D’Autray. Quelque 110 personnes y ont pris part.

Primordial

Production Lareault existe depuis 1955. L’entreprise se spécialise dans la production de plants fruitiers certifiés. On la désigne comme la plus importante au Canada dans son domaine. Elle fournit quelque 200 emplois.

La compagnie lavaltroise exporte 70% de sa production hors du Québec. Elle possède son propre laboratoire en recherche et développement.

Comme l’a précisé Mathieu Lapointe (directeur général de la société de développement international de Lanaudière) dans sa présentation, M. Lareault a su, à de multiples moments, utiliser son réseau de contacts pour se développer au plan local de même qu’au niveau international.

Ce fut le cas lors des débuts de Production Lareault sur le marché de l’exportation. Quelqu’un lui a donné un contact à Miami. Ce fut son premier client. Il a vendu 50 000 plants la première année. Ce fut 3 millions de plants l’année suivante.

Le réseau de contacts a de nouveau été mis particulièrement à contribution en août 2006 lors de la découverte du nématode doré dans des plantations de pommes de terre à Saint-Amable. Les États-Unis ont alors décrété un embargo sur tout produit ayant de la terre et provenant du Canada.

Entre 25 à 28 millions de plants étaient alors prêts pour l’exportation.

Le réseautage a permis de convaincre les autorités américaines d’échantillonner le sol. L’armée américaine est débarquée à Lavaltrie. Quelque 17 000 échantillons de sol ont été pris et ont démontré l’absence du nématode doré. Cette petite bête se loge sur des particules de terre. Elle parcourt au maximum un kilomètre par an.

«Les résultats ont été négatifs. On a vendu nos plants. On est les seuls certifiés «nématode free» en Amérique du Nord», a-t-il affirmé.

En 2016, ce furent plus de 600 personnes, dont 125 conférenciers, provenant de 35 pays qui se sont rendus chez Production Lareault. Elles séjournaient à Québec à l’occasion du symposium mondial sur la fraise, un événement se tenant tous les quatre ans. M. Lareault était membre du comité organisateur.

«Pour nous, ce fut une victoire extraordinaire», a déclaré M. Lareault. Cela a permis de faire connaître encore plus l’entreprise et d’avancer.

Production Lareault possède une vocation écologique. «On est les seuls qui avons ça», a plus tard signifié l’homme d’affaires en parlant de l’importance de l’innovation. «Il faut avoir de nouveaux produits. Il faut les imaginer. Ça va ouvrir des portes», a-t-il dit.

Enfin, M. Lareault a mentionné l’importance de la collaboration de la société de développement international de Lanaudière (SODIL). L’organisme assure notamment les comptes à recevoir de Production Lareault.

souper tournant réseautage

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Les participants ont pu échanger avec des personnes différentes lors de chacun des services.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média