Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 Novembre 2018

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

Brandon Transport: Le Lock-Out se poursuit et la Commission scolaire demande aux parents d'assurer le transport

Conflit de travail

Autobus

©(Photo l'Action – archives) - L'Action d'Autray

ACTUALITÉ. Le 3 novembre dernier, Brandon Transport, filiale du Groupe Gaudreault, incapable d’en venir à une entente avec ses employés, a décrété un lock-out permanent pour ses chauffeurs d’autobus scolaires.  L’entreprise qui œuvre dans le secteur de Saint-Gabriel-de-Brandon dessert plus de 300 élèves selon la Commission scolaire des Samares.

Le lock-out décrété par Brandon Transport a entraîné une interruption du service de transport scolaire dans certains secteurs, et ce, depuis le 5 novembre. Selon une lettre de la Commission scolaire des Samares transmise aux parents le 3 novembre, ce sont sept trajets qui sont affectés dans la région de Saint-Gabriel-de-Brandon. Le transport est donc interrompu jusqu’à nouvel ordre pour les autobus 142, 144, 618, 620, 622, 624 et 903.  

Joint par L’Action, Guy Sirois, vice-président chez Groupe Gaudreault, explique la décision de l’entreprise par l’impasse dans laquelle se trouvent actuellement les négociations avec le syndicat et l’urgence de régler la situation. « On est présentement incapable d’en venir à une entente avec le syndicat qui prévoyait procéder à des grèves tournantes. Cette situation menace nos contrats et la Commission scolaire nous a accordé sept jours pour régler le conflit avec nos employés sinon on perd nos contrats avec eux. » M. Sirois souligne que le lock-out est permanent et se maintiendra jusqu’à la résolution du conflit.  La convention collective entre les chauffeurs et l’entreprise est échue depuis juillet 2017. M. Sirois a refusé de préciser les points en litige dans l’actuelle négociation.    

De son côté, le syndicat se désole de l’attitude de l’employeur qui refuse de reprendre les négociations. Manon Perreault, présidente du syndicat des chauffeurs chez Brandon Transport, soutient que l’employeur a agi de façon « sauvage » en décrétant un lock-out sans préavis. « On a été informés vendredi dernier (2 novembre) qu’on serait en lock-out lundi (5 novembre), les élèves et les parents n’ont pas été informés. C’est nos chauffeurs qui ont transmis l'information dans les autobus » a-t-elle souligné. Des journées de grève étaient déjà prévues par le syndicat pour le 6 et le 7 novembre, mais selon Mme Perreault, des avis avaient été préalablement envoyés et les parents étaient déjà informés.  

Selon Mme Perreault, l’enjeu du conflit actuel est lié à la rémunération. Les chauffeurs de Brandon Transport souhaitent un salaire similaire à ceux des autres chauffeurs du Groupe Gaudreault. Les deux parties ne s’entendent pas sur l'étalement du rattrapage.  

La Commission scolaire demande aux parents d’assurer le transport 

Dans une lettre envoyée aux parents le 3 novembre, la Commission scolaire des Samares a demandé aux parents d’assurer le transport vers les écoles et a indiqué tenter de trouver une solution. Dans un communiqué émis dans la matinée du 7 novembre, elle demande toujours aux parents d’assurer le transport. Elle confirme également qu’elle mettra fin au contrat de Brandon Transport si l’interruption se prolonge au-delà de sept jours. Aucune précision n’est toutefois donnée quant aux alternatives en cas de fin de contrat.  

La Commission scolaire des Samares informe également les parents que des retards sont possibles dans certains secteurs suite à des manifestations. « Cette situation, hors de notre contrôle, engendre des inconvénients pour plusieurs parents et nous tenons à les remercier pour leur collaboration en de telles circonstances. Nous verrons à rétablir la situation le plus rapidement possible », a souligné son président, Michel Forget, par voie de communiqué.  

Plus de détails suivront.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média