Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 décembre 2018

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Le maire Richard Giroux est impatient de connaitre la réponse de la CPTAQ

Dossier du club de golf

Giroux Richard

©archives - L'Action d'Autray

Le maire Richard Giroux.

MUNICIPAL. Les semaines passent et l’impatience gagne le maire de Sainte-Geneviève-de-Berthier, Richard Giroux, dans le dossier d’implantation d’un terrain de camping (600 emplacements) de luxe sur l’un des trois parcours du club de golf de l’endroit. Il a hâte de connaitre la décision de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ).

Sa municipalité a demandé, en juillet, l’autorisation d’utilisation à d’autres fins que l’agriculture d’une superficie de 48,18 hectares du terrain en place depuis 60 ans. «On a plus que hâte. On est impatient, quasiment anxieux», dit-il.

Gestes

M. Giroux fait valoir l’importance du projet mis de l’avant. Il s’agit d’un investissement d’environ 30 millions $ permettant la consolidation d’emplois et la création de nouveaux. Il évoque les retombées économiques, qu’il évalue entre 50 et 60 millions $, dans le périmètre urbain du grand Berthier.

«Le club de golf est là depuis 60 ans. C’est un joyau. On ne veut pas le perdre», affirme-t-il, tout en notant que d’une façon générale, au Québec, le golf rassemble moins de joueurs que par le passé.

M. Giroux mentionne que la demande de sa municipalité répond et solutionne l’ensemble des préoccupations de la Commission ayant mené au refus initial d’une demande d’utilisation à d’autres fins qu’agricoles logée par le promoteur.

Il met en lumière que l’UPA-Lanaudière appuie la nouvelle demande selon certaines conditions qui ont été acceptées par la municipalité, les propriétaires du club et les promoteurs.

Il s’agit, en outre, de l’imposition d’une servitude de tolérance et de non-réclamation envers les agriculteurs contigus et l’imposition d’une telle servitude à tous les propriétaires éventuels et usagers du camping.

M. Giroux souligne aussi le dépôt d’un consentement à ce que le camping ne soit pas considéré comme un immeuble protégé et la concrétisation de cette situation tant dans la règlementation municipale que dans le schéma d’aménagement de la MRC.

Il mentionne également l’appui des agriculteurs limitrophes au terrain de golf.

«La décision de la Commission du 1er décembre 2017 mentionnait sa crainte de l’effet d’entrainement d’une décision positive. La municipalité de Sainte-Geneviève-de-Berthier croit sincèrement que tous les éléments de la nouvelle demande répondent à cette inquiétude puisqu’ils comportent des éléments et restrictions qui en font un projet unique et spécifique le distinguant d’autres projets de nature semblable», laisse savoir M. Giroux.

À ses yeux, le projet démontre la possibilité de l’existence harmonieuse entre les usages résidentiels et agricoles, tout en montrant l’importance des efforts que le monde municipal doit faire pour favoriser l’agriculture, secteur économique primordial dans la région.

«Une bonne cohabitation, au bénéfice de tous, c’est le résultat souhaité», maintient M. Giroux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média