Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 décembre 2018

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Une bonne nouvelle à Berthierville

Budget 2019

adoption du budget

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

La mairesse Suzanne Nantel (à droite) est accompagnée de Claude Frappier et Sylvie Dubois (directrice générale et greffière).

MUNICIPAL. L’année prend fin d’une belle façon à Berthierville. L’adoption d’un budget similaire à celui de cette année ne provoque pas de mauvaise surprise pour les contribuables, l’an prochain. Pour une évaluation résidentielle moyenne de 175 270$, le total de la facture ne sera supérieur que de 20 cents.

Le budget totalise 9 195 924$ (9 033 093$ cette année). Il a été adopté à l’unanimité lors de la séance extraordinaire du 10 décembre. Les élus ont aussi donné leur assentiment au budget triennal d’immobilisations. Celui-ci totalise notamment 14,9 millions $ en 2019. Des éléments restent à préciser pour les deux autres années.

Survol

La taxe foncière de base passe de 0,5675$ à 0,5835$ et celle pour la sécurité-incendie augmente de 0,0004$ (0,0595$ plutôt que 0,0591$). Par contre, on note des diminutions pour le volet exploitation de l’assainissement des eaux (0,0034$ de moins) et pour le remboursement de la dette (0,0102$ de moins).

Le tarif pour l’eau est supérieur de 2$ (résidence) mais il y a une baisse de 6$ (résidence) pour la réserve financière pour la vidange des bassins aux étangs aérés et la disposition des boues.

Il y a aussi une diminution de 0,46$ (par unité) du tarif fixé pour le règlement d’emprunt des travaux réalisés à l’usine de filtration.

Le tarif pour les matières résiduelles demeure le même (131,25$ pour une unité résidentielle). Même chose pour celui de l’égout (80$ pour une résidence).

C’est ce qui a amené le conseiller Claude Frappier (responsable du dossier des finances) à préciser que le total du compte de taxes moyen n’augmentera que de 0,20$.

Tous ces éléments doivent rapporter 6 543 561$. À cela s’ajoute ce qu’on qualifie d’autres services rendus (620 695$), les services aux organismes municipaux (489 730$), les paiements tenant lieu de taxes (228 430$), les transferts (200 240$), l’imposition de droits (185 000$) et les intérêts (104 900$). Les autres entrées d’argent sont inférieures à 30 000$.

Il faut ajouter un montant de 771 918$ provenant du calcul de la conciliation à des fins fiscales.

Du côté des dépenses, la plus importante est celle de l’hygiène du milieu (2 235 017$). Viennent ensuite les déboursés pour le transport (1 541 488$), l’amortissement des immobilisations (1 500 000$), les loisirs et la culture (1 416 100$) et l’administration générale (1 243 409$).

Trois autres postes sont supérieurs à 100 000$. Ce sont ceux de la sécurité publique (824 675$), des frais de financement (294 025$) et de l’aménagement, l’urbanisme et la mise en valeur du territoire (121 385$).

Les contribuables pourront payer leurs comptes de taxes en cinq versements.

Enfin, pour ce qui est du programme triennal d’immobilisation, l’an prochain, une somme de 10 millions $ est particulièrement inscrite pour l’augmentation de la capacité de la station de traitement des eaux usées. Un montant de 2,5 millions $ est prévu pour la réfection majeure et le pavage de la rue Jacques-Cartier. Dans ce dernier cas, il s’agit de finaliser la réfection des infrastructures.

Commentaires

18 dcembre 2018

Claude Frappier

Pas supérieur de ,20 cents mais plutôt inférieur

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média