Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 décembre 2018

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Hausse de la facture à Mandeville

Budget de 4 203 609$

Hôtel de ville

©archives - L'Action d'Autray

Les trois principales taxes foncières augmentent.

MUNICIPAL. Un budget supérieur d’environ 200 000$ à celui de cette année se traduit par une augmentation du compte de taxes en 2019 à Mandeville. Les trois principales taxes foncières (générale, Sûreté du Québec, sécurité-incendie) connaissent une hausse tandis qu’apparaît un nouveau tarif pour la collecte organique.

Par contre, les tarifications pour les matières résiduelles et la collecte sélective diminuent pendant que celle pour l’eau demeure au même niveau. Totalisant 4 203 609$ (4 039 678$ en 2018), le budget a été adopté à l’unanimité lors de la séance extraordinaire du 17 décembre.

Survol

La taxe foncière générale se fixe à 0,64$. Elle était de 0,62$ en 2018. La taxe pour la SQ passe de 0,075$ à 0,0817$ tandis que celle de la sécurité-incendie sera dorénavant de 0,0722$ (0,0695$ en 2018).

Le tarif pour les matières résiduelles diminue de 11$. Il sera de 93$ au lieu de 104$ (unité résidentielle). Celui de la collecte sélective sera de 45$, soit 3$ de moins qu’en 2018. Un tarif pour la collecte des matières organiques est créé (28$ par porte).

La tarification pour l’eau demeure la même (93$ pour une unité résidentielle). Il n’y a pas non plus de changement pour la compensation pour les boues de fosses septiques (25$ par fosse pour la mesure, incluant les frais d’administration).

Ces différentes taxes foncières et tarifications doivent rapporter 3 213 305$. Cela représente un peu plus de 76% de ses recettes de l’année. Les autres recettes de sources locales doivent générer 378 987$.

Les transferts conditionnels (254 138$), les services rendus aux organismes municipaux (224 497$) et les compensations tenant lieu de taxes (132 682$) seront les autres sources de revenus pour 2019.

En contrepartie, les postes de l’urbanisme et la mise en valeur du territoire, de même que des autres activités financières, connaissent des augmentations importantes. Ils passent respectivement de 130 636$ à 233 348$ et de 470 273$ à 565 876$.

On note une diminution à l’administration générale (698 692$ comparativement à 786 885$).

Il y a bien peu de changement aux autres postes budgétaires. Ce sont ceux du transport routier (1 102 380$), de l’hygiène du milieu (630 101$), de la sécurité publique (532 267$) et des loisirs et de la culture (440 945$).

Pour ce qui est du programme triennal d’immobilisations, on ne mentionne pas de montant. Pour 2019, on signale le suivi avec le ministère des Transports pour le dossier de la rue Desjardins, la correction de surface sur différents chemins, la réfection du stationnement du bureau municipal, le suivi des demandes de subvention pour le lac Deligny et pour un toit sur la patinoire.

En 2020, il est question, selon les subventions, du toit de la patinoire et de l’amélioration des sentiers (incluant l’ajout d’éclairage). En 2021, on parle de logements communautaires, selon les subventions.

Commentaires

30 dcembre 2018

Jean-Claude G. Dessailliers

Cela me semble un budget bien structuré. J'aimerais savoir si un calcul a été fait pour déterminer quel impact le budget aura sur le compte de taxes en moyenne. Merci.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média