Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 avril 2018

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Les avocats qui ont défendu Ristigouche Sud-Est conférenciers à Saint-Gabriel

Invitation aux élus et à la population

©gracieuseté Michelle Filteau

ENVIRONNEMENT. L'eau et sa protection, de même que le rôle et les responsabilités des municipalités à ce sujet, font l'objet d'une importante rencontre à Saint-Gabriel-de-Brandon, le samedi 5 mai (10 heures à midi). Les deux avocats qui ont défendu avec succès Ristigouche Sud-Est face à Gastem y seront conférenciers.

Les Amis de l'environnement de Brandon organisent l'activité à la salle municipale de Saint-Gabriel-de-Brandon (5111, Chemin du Lac). Les élus et la population sont conviés à se rendre entendre Mes Jean-François Girard et David Robitaille.

Protection

Me Girard est biologiste et avocat réputé en droit de l'environnement et en droit municipal. Me Robitaille est professeur titulaire et spécialisé en droit constitutionnel, droits et libertés et droit municipal.

Ils présenteront les divers aspects légaux de la loi 132: loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques.

Suite à l'adoption de cette nouvelle loi, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques mentionnait dans un feuillet d'information que le Québec devient ainsi un premier de classe en matière de conservation des milieux humides.

Mais en quoi cela consiste-t-il exactement? Les MRC auront l'obligation d'intégrer les règles de cette loi à leur schéma d'aménagement et les municipalités devront acquérir les connaissances quant au plan de gestion des milieux humides.

La juge Nicole Tremblay a fait appel au principe de subsidiarité et de précaution pour rendre un jugement favorable à Ristigouche Sud-Est, en février dernier. Cette municipalité était poursuivie pour près de 1 million $ par la compagnie gazière Gastem parce qu'elle avait adopté un règlement pour protéger son eau.

©gracieuseté Willie Tompkins

Un milieu humide au lac Poitras.

La municipalité est le niveau d'autorité publique compétent pour résoudre un problème, le plus pertinent et le plus proche des citoyens, suivant ce qu'a précisé la juge Tremblay.

Les milieux humides (étang, marécage, tourbière) comptent pour 10% de l'ensemble du territoire québécois. Ils jouent un rôle crucial dans la régulation des niveaux d'eau, la réduction du risque d'inondation ou la conservation de la diversité biologique.

Les milieux humides et hydriques représentent une valeur écologique importante.

«La participation citoyenne à la vie municipale est nécessaire pour le bien-être des communautés. Un dialogue constructif avec nos gouvernements de proximité est l'essence de la démocratie», mentionne Odette Sarrazin, présidente des Amis de l'environnement de Brandon.

Les conseils municipaux du grand Brandon, l'organisme des bassins versants zone Bayonne et Agir Maskinongé collaborent à la tenue de l'événement.

L'accès à la rencontre est gratuit mais une contribution volontaire sera appréciée.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média