Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 Juillet 2018

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Deux autres initiatives intéressantes en histoire à Lanoraie

Exposition et publication

Deux autres initiatives intéressantes en histoire à Lanoraie

©gracieuseté Société d'histoire de Lanoraie, Jean Chevrette - L'Action d'Autray

Lors de l’inauguration de l’exposition «Le train de Lanoraie en 1850! – En voiture», le député André Villeneuve était en compagnie du premier seigneur Charles Sevestre (personnifié par Jean-Louis Hébert), de la première seigneuresse Marie Pichon (personnifiée par Micheline Saint-Pierre) et du maire Gérard Jean.

CULTURE. La société d’histoire de Lanoraie maintient son dynamisme. Elle offre cet été une exposition sur la voie ferrée qui reliait Lanoraie et Joliette au milieu du 19e siècle et publie un guide sur les maisons patrimoniales des rues Notre-Dame et Louis-Joseph-Doucet.

L’exposition est présentée gratuitement à L’Escale-du-Roy (face à l’église), les samedis et dimanches (10 à 16 heures), jusqu’au 2 septembre. Elle est aussi accessible les jeudis et vendredis des vacances de la construction, de même que les 2 et 3 août ainsi que le 3 septembre. Le guide est en vente (3$) à L’Escale du Roy et à l’Hôtel de ville.

Du travail

Barthélemy Joliette a fait construire le chemin de fer entre Joliette et Lanoraie. Il était à la tête de «La compagnie du chemin à rail du Saint-Laurent et du village d’Industrie». Les travaux ont débuté au printemps 1848. Il s’agissait de permettre à une très grande quantité de marchandises d’avoir accès directement au fleuve Saint-Laurent.

Une gare est construite près du quai de Lanoraie. Il y a aussi un entrepôt possédant en son centre une plaque tournante où on fait pivoter la locomotive à bras d’hommes. Les wagons de couleur jaune canari descendent au quai sur une pente pour le déchargement et des chevaux les remontent à la locomotive.

En 1854, le chemin à lisses Joliette-Lanoraie transporte 800 passagers par semaine et compte 35 à 40 wagons employés chaque jour au transport de fret et de passagers.

L’exposition contient plusieurs tableaux qui représentent les travaux de construction, les impacts économiques et sociaux sur la région ainsi que les locomotives et les chemins de fer de l’époque.

Une équipe sous la direction de Micheline Saint-Pierre, présidente de la Société d’histoire de Lanoraie, a fait la recherche et monté l’exposition.

Le volume «Lanoraie – Les maisons patrimoniales des rues Notre-Dame et Louis-Joseph-Doucet» est le fruit de plusieurs années de travail.

Dans cette brochure couleur de 52 pages, on présente pour chacune des maisons illustrées les propriétaires, ainsi que certaines caractéristiques architecturales, historiques et anecdotiques. On complète la description avec des informations généalogiques.

Elle s’additionne à «Lanoraie, les maisons patrimoniales, la rue Sainte-Marie» parue en 2016.

L’organisme poursuit les recherches sur les maisons patrimoniales d’autres rues de Lanoraie en souhaitant produire d’autres guides, éventuellement.

Guide maisons patrimoniales Lanoraie

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Un guide sur les maisons patrimoniales des rues Notre-Dame et Louis-Joseph-Doucet vient d’être publié.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média