Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 Juillet 2018

Geneviève Geoffroy - ggeoffroy@lexismedia.ca

Des dons sont recueillis pour la petite « princesse » de la mère assassinée

©Photo tirée de Facebook - L'Action d'Autray

LANAUDIÈRE. Une campagne de financement virtuelle a été mise sur pied sur le site One Dollar Gift pour la petite fille de deux ans de la jeune mère retrouvée assassinée en fin de semaine dernière dans un bar incendié de Saint-Gabriel-de-Brandon.

Intitulée « Pour l’avenir de la fille de Chloé Bellhumeur-Lemay », cette campagne de financement inscrite sur le populaire site de recueil de dons a été lancée pour aider la petite Eva-Maude devenue orpheline à la mort de sa mère, explique l’instigatrice, Karine Lamoureux.

« Elle n’a pas de papa et plus de maman », indique celle qui connaissait Chloé Bellhumeur-Lemay par l’entremise d’un ami.

Rappel des faits

Chloé Bellhumeur-Lemay, 22 ans, a été assassinée dans la nuit du 1er juillet à son lieu de travail, le bar 239, à Saint-Gabriel-de-Brandon, situé à environ 35 kilomètres au nord de chez elle. Elle était résidente de Berthierville.

Son corps a été découvert dans l’établissement licencié par les pompiers vers 3h30. Les sapeurs avaient été appelés sur les lieux pour éteindre un feu ayant pris naissance dans le bâtiment de l’avenue du Parc.

Le corps portait des traces de violence, selon ce qu’a plus tard confirmé la police aux médias.

Daniel Arsenault, qui cumule un passé criminel chargé, a été arrêté un peu plus de 24 heures plus tard, à sa résidence. Il a été accusé du meurtre prémédité de Chloé Bellhumeur-Lemay le lendemain de son arrestation. Il semble qu’il ne la connaissait pas.

Une bonne vivante

Chloé Bellhumeur-Lemay venait de retourner sur les bancs d’école, selon ce qu’elle affirmait sur sa page Facebook.  La jeune femme était la mère d’une petite fille de deux ans et se définissait comme « maman de la plus belle des princesses ».

« C’était une bonne vivante. Elle souriait tout le temps », se souvient Karine Lamoureux, qui voyait occasionnellement Chloé Bellhumeur-Lemay dans des rencontres amicales.

Aussi maman, la femme de 35 ans a été touchée et secouée par le décès de Chloé Bellhumeur-Lemay.

« On ne s’attend pas à ça. Au début, ça semblait être un accident, mais là, ce n’en est pas un », dit-elle.

Collecte au travail

Avec un ami qu’elle avait en commun avec elle, elle a décidé de lancer une campagne de financement sur le site One Dollar Gift il y a deux jours, le 4 juillet.

« Il a décidé de lancer une collecte de fonds à son travail pour Eva-Maude. Or, il y a des gens d’ailleurs qui voulaient donner, alors je l’ai aidé à lancer la campagne virtuelle », explique-t-elle.

En près de 48h, 1 248$ avaient été amassés sur un objectif de 5 000$.

« Si nous le dépassons, tant mieux », souligne Karine Lamoureux.

Karine Lamoureux et son conjoint ont aussi lancé une collecte de fonds pour la petite fille à leurs lieux de travail respectifs.

Dons recueillis au salon

La famille de Chloé Bellhumeur-Lemay recueillera aussi des dons pour Eva-Maude lors du salon funéraire à titre de témoignages de sympathie en mémoire de celle-ci. Des enveloppes seront mises à la disposition des visiteurs.

Les heures de visite au Complexe funéraire F. Thériault de Berthierville auront lieu demain, 7 juillet, entre 19h et 22h, et dimanche, 8 juillet, à compter de 9h. Une liturgie sera célébrée ensuite à 11h, à la chapelle du salon funéraire.

La campagne virtuelle One Dollar Gift doit se terminer dans 28 jours.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par