Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 janvier 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Un événement porte-bonheur nait à Saint-Cuthbert

Secteur novateur

Marie-Reine Belhumeur et nièce

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Marie-Reine Belhumeur est considérée comme sa seconde maman par sa nièce.

COMMUNAUTÉ. Les personnes de 50 ans et plus qui n’ont pas d’enfant possèdent maintenant une activité qui leur est consacrée dans la MRC de D’Autray. Il s’agit de démontrer que le bonheur existe, même si elles ne sont pas devenues parents, et qu’elles peuvent distribuer du bonheur autour d’elles.

L’événement est inscrit pour le dimanche 2 juin. Il aura lieu à la salle de ULM Québec, à Saint-Cuthbert. Il est l’œuvre de Marie-Reine Belhumeur, présidente du club de l’Âge d’Or de l’endroit. Le coût n’excèdera pas 30$ et servira à couvrir les frais du repas. Il faut s’inscrire avant la fin avril par courriel au mariebelu@gmail.com ou en composant le 450 836-2890.

Volonté

«Je suis une femme sensible. J’ai reçu tellement de mots d’encouragement et de chaleur humaine depuis ma maladie que j’ai choisi de redonner», mentionne-t-elle au sujet de ce qui la motive à mettre l’événement sur pied. Elle voit cela comme un geste de reconnaissance.

Elle-même n’a pas d’enfant.

L’idée lui est venue après que sa nièce de 17 ans, qui demeure en Italie et qui a passé tout l’été 2017 chez elle, n’ait pu faire de même l’an passé en raison d’une importante blessure (double fracture de l’avant-bras gauche, avec lacération) suite à une vilaine chute. Elle a subi deux interventions chirurgicales en trois jours, dont une de correction suite à la pose de deux plaques pour la reconstitution de deux os. Son bras a été immobilisé pendant trois mois.

Mme Belhumeur a lu et relu la lettre d’appréciation de son séjour de l’été 2017.

«Un porte-bonheur n’est pas à l’abri d’un petit ou grand malheur», écrit-elle.

«Je vous ai raconté ce fait pour vous montrer qu’il y a tellement de situations dans la vie quotidienne qui peuvent nous toucher de près ou de loin. Pour chacun d’entre nous, il faut du courage, de la détermination pour surmonter les difficultés et les petits bonheurs peuvent nous aider. C’est pourquoi j’ai pensé à la «Fête porte-bonheur» dont ma nièce est l’inspiratrice», souligne-t-elle.

L’événement vise non seulement à partager un repas mais aussi plusieurs symboles et activités qui font du bien au cœur et à l’esprit.

L’activité s’inscrit entre la Fête des Mères et la Fête des Pères.

Une croix en argent sera offerte aux personnes de 50 ans et plus sans enfant qui participeront à l’événement. Sa nièce lui a offert ce bijou il y a deux ans et porte le même. «Cet objet nous a soudées l’une à l’autre. Elle me considère sa seconde maman et son porte-bonheur, comme elle l’a écrit dans sa lettre», raconte Mme Belhumeur.

Un papillon vert a été choisi comme symbole. Ginette Marquis, professeur d’aquarelle de Mme Belhumeur, en dessinera un sur la carte de chacune des personnes de 50 ans et plus sans enfant prenant part à l’activité.

Outre le repas, il y aura une conférence, de la musique et une allocution finale. Des photos des personnes de 50 ans et plus sans enfant seront prises.

Il est prévu que sa nièce et la mère de cette dernière soient sur place.

Mme Belhumeur a invité un ou des représentants des municipalités de la MRC de D’Autray. Outre la mairesse ou le maire, il leur faudra avoir dans leur groupe (maximum de 8 personnes par municipalité) une ou plusieurs personnes de 50 ans et plus sans enfant. Une table sera dédiée à chaque localité.

Elle compte que la «Fête porte-bonheur» devienne un événement annuel.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média