Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

24 janvier 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Légère économie à Sainte-Geneviève-de-Berthier

Budget de 2 864 278$

Giroux Richard

©archives - L'Action d'Autray

Le maire Richard Giroux.

MUNICIPAL. Il en coûte un peu moins aux contribuables de Sainte-Geneviève-de-Berthier, cette année. Une économie de 35$ est notée pour la cueillette des ordures et des matières organiques (140$ au lieu de 175$) parce que le coût du contrat est moindre en raison de la diminution du nombre de collectes (26 au lieu de 39) des déchets.

La taxe foncière et les autres tarifs ne bougent pas. Ce portrait concerne le budget de 2 864 278$ adopté à l’unanimité lors de la séance extraordinaire du 17 décembre. Il est moindre de 149 355$ à celui de l’an dernier.

Survol

Sainte-Geneviève-de-Berthier prévoit récolter 2 151 578$ par le biais de la taxe foncière (0,59$) et des différents tarifs (150$ pour l’eau, 140$ pour les ordures et les matières organiques, 60$ pour la gestion des boues de fosses septiques, 120$ pour l’égout, 50$ pour le fonds réservé à l’assainissement des eaux).

Cela représente 75% de l’ensemble de ses recettes de 2019.

Les transferts doivent lui rapporter 280 691$ tandis qu’on anticipe obtenir 194 500$ en autres revenus de sources locales. Un montant de 67 000$ est prévu en paiement tenant lieu de taxes.

La municipalité approprie 170 509$ de son surplus accumulé. C’est 147 604$ de moins que l’an dernier parce que les investissements sont moindres.

Pour ce qui est des dépenses, à l’exception d’une, elles sont du même ordre que l’an dernier. Les deux plus importantes sont celles de l’hygiène du milieu (773 683$) et du transport (626 348$). On retrouve ensuite l’administration générale (504 522$) et la sécurité publique (432 178$).

Un troisième bloc rassemble le remboursement de la dette (282 749$), les loisirs et la culture (259 442$) et les investissements (195 000$). Dans ce dernier cas, c’est 146 000$ de moins que l’an dernier puisque les travaux au parc Jean-Louis-Poulette sont terminés et qu’on compte effectuer moins de travaux d’asphaltage.

Les trois autres dépenses sont celles de l’aménagement, l’urbanisme et le développement (99 728$), des autres frais (45 895$) et de la santé et bien-être (10 098$).

Quant aux amortissements, ils totalisent 365 365$.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média