Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 juin 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

André Saint-Martin toujours en réflexion sur la suite des choses

Dossier du monastère des Moniales Dominicaines à Berthierville

Saint-Martin André

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Le promoteur André Saint-Martin.

CULTURE. Se retrouvant avec une bâtisse qu’il ne peut toucher et, du coup, avec des terrains qu’il ne peut développer comme il l’anticipait, l’homme d’affaires André Saint-Martin demeure en réflexion sur la suite qu’il entend donner au dossier.

Ses avocats travaillent là-dessus. On le sait, il envisage notamment de s’adresser au Tribunal pour obtenir la nullité des contrats passés avec les Moniales Dominicaines pour l’achat du monastère (29 mars) à Berthierville et des terrains avoisinants (il y a environ deux ans).

Rencontre

Il examine cette éventualité dans l’optique que le ministère de la Culture et des Communications réponde par la négative à sa demande de lui racheter le monastère et les terrains.

Québec, rappelons-le, a demandé un avis d’intention de classement du monastère au Conseil du patrimoine culturel du Québec. C’est une démarche qui pourrait prendre plus d’un an. La ministre Nathalie Roy (Culture et Communications) veut savoir si la bâtisse et les terrains à proximité ont une valeur patrimoniale nationale.

Dans ce cadre, une audition est prévue le jeudi 13 juin devant le Conseil du patrimoine culturel du Québec. M. Saint-Martin entend intervenir à cette occasion.

Commentaires

5 juin 2019

Roy Grégoire

Complètement ridicule cette situation du monastère après tant d'années ou il ne s'est rien passé.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média