Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

29 juin 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Treize femmes mises en lumière dans le cadre d’un projet culturel dans De D’Autray

Alliance entre le tissage et l’art contemporain

Yolande Harvey et tisserandes

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Yolande Harvey, artiste en arts visuels, est en compagnie de femmes tisserandes participant au projet.

CULTURE. La MRC de D’Autray poursuit ses efforts de valorisation de son patrimoine. Elle met en valeur 13 femmes dans le cadre d’un projet novateur alliant la pratique traditionnelle du tissage à l’art contemporain.

L’artiste Yolande Harvey s’implique dans le projet qui débouchera sur une exposition à la chapelle des Cuthbert de Berthierville, du 23 juillet au 17 août, poursuivant ainsi l’association entre la corporation du patrimoine de Berthier (responsable du site) et la MRC.

Contexte

Pratiqué principalement par des femmes, le tissage est un élément-phare de la culture traditionnelle. Cette technique s’est vue revaloriser dans le cadre de l’initiative «Pour la suite du geste… rassemblons-nous!».

La MRC, en collaboration avec Yolande Harvey (artiste en arts visuels de Saint-Cuthbert) souhaite continuer sur cette lancée en explorant de nouvelles perspectives quant à sa mise en valeur.

C’est ainsi que le cercle de Fermières de Saint-Gabriel-de-Brandon a été invité à faire partie d’un projet d’exploration et de rencontre entre la technique de tissage qui, à l’origine, a une fonction utilitaire (tapis, couverture, napperon, etc.) et l’art contemporain.

Le projet «13 femmes» a comme objectif de mettre en lumière les femmes ayant contribué au patrimoine culturel.

«Derrière chaque tissage, chaque brin passé à répétition, il y a une personne. Ce geste, cette humanité, voilà ce qui sera notre point de départ», mentionne Mme Harvey.

Dans cette exposition, ces femmes dévoileront une partie d’elles-mêmes dans leur plus grande simplicité et honnêteté. «Voilées par la trame du tissage, comme pour se protéger, elles nous regardent et, à notre tour, nous les regardons», ajoute Mme Harvey.

L’exposition sera constituée de 13 portraits en grand format de ces femmes tisserandes, intégrées à leur travail de tissage.

Maryse St-Amand, chargée de projet en médiation culturelle à la MRC, a réalisé les photographies des femmes en les présentant en toute simplicité, utilisant la lumière naturelle.

Le projet «13 femmes» est rendu possible par une entente de développement culturel liant la MRC au ministère de la Culture et des Communications du Québec. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média