Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

20 septembre 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Le Lavaltrois Rémi Goulet vedette d’un film qui fait du bien

:«Vivre à 100 milles à l’heure» à l’affiche dès vendredi

Film

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Rémi Goulet (à droite) joue en compagnie de Félix-Antoine Cantin et Antoine L’Ecuyer.

Heureux mélange d’action, d’humour et d’une trame dramatique, «Vivre à 100 milles à l’heure» est susceptible de faire du bien aux gens. Selon le Lavaltrois Rémi Goulet, qui est dans la peau du personnage principal, c’est une histoire près des gens qui leur fait revivre les années ’70 et ’80 et qui va leur amener de la nostalgie au cœur.

Le film sera dans les cinémas dès vendredi (27 septembre). Il a été écrit et réalisé par Louis Bélanger. Il s’agit d’ailleurs de la transposition libre sur grand écran de l’adolescence turbulente de ce dernier à Québec. Le film a été présenté lors du festival de cinéma de la ville de Québec (19 septembre).

Survol

Le film raconte l’histoire de Louis, Eric et Daniel. Ils sont inséparables. Ils sont jeunes, téméraires et vivent à 100 milles à l’heure. Rapidement, les jeux d’enfant prennent le chemin du petit crime désorganisé. Leur amitié sera mise à rude épreuve.

Cette comédie dramatique pose un regard tendre et décalé sur la période à la fois trouble et enivrante du passage à l’âge adulte, avec la ville de Québec et les années ’70 et ’80 en toile de fond.

Rémi Goulet joue le rôle de Louis. C’est la première fois qu’il se retrouve dans une telle situation. Il a déjà été en tête d’affiche mais l’histoire ne tournait pas autour de son personnage. Cette fois, c’est le cas.

«Louis Bélanger a une écriture tellement le fun. C’est humoristique et dramatique», mentionne-t-il. Rémi joue un petit «bum» au cœur tendre. Il y a des cascades. Il est heureux qu’on l’ait laissé les faire. «À chaque fois, j’espère qu’on m’autorise à les faire», mentionne-t-il.

Le film se décline en trois parties. On retrouve Louis à 10, 15 et 20 ans. Antoine L’Écuyer et Félix-Antoine Cantin jouent les deux autres personnages principaux de «Vivre à 100 milles à l’heure».

Le tournage s’est effectué l’été et l’hiver derniers.

Rémi Goulet est âgé de 22 ans. Il poursuit sa carrière au grand et au petit écran. On le retrouve encore une fois dans «L’Heure Bleue» diffusée à TVA. Le printemps prochain, il sera à l’écran de VRAK avec la télésérie «Pour toujours, plus un jour», qui remplacera «Le Chalet». Au Club Illico, il sera de la saison 3 de «Académie».

Depuis le film «Junior Majeur», il a mis ses études collégiales (sciences humaines, individus) en veilleuse. C’est son plan B. Son travail de comédien demeure son occupation première.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média