Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 janvier 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Un peu plus cher à Saint-Gabriel-de-Brandon

Budget de 3 811 604$

Frigon Mario

©archives - L'Action d'Autray

Le maire Mario Frigon.

MUNICIPAL. Le compte augmente pour les contribuables de Saint-Gabriel-de-Brandon, cette année. La taxe foncière est haussée, de même que deux des quatre tarifs.

Adopté lors de la séance extraordinaire du 17 décembre, le budget totalise 3 811 640$. Il est supérieur de 262 333$ à celui de l’an dernier. À l’exception de l’urbanisme et de la mise en valeur du territoire, tous les postes budgétaires représentent un déboursé plus important qu’en 2018.

Survol

Le taux de la taxe foncière est maintenant de 0,733812$. Il était de 0,7039$ l’an dernier.

Les contribuables paient dorénavant 345$ pour l’aqueduc (hausse de 20$) et 215$ pour la cueillette des ordures (augmentation de 26$). Ces tarifs concernent une unité résidentielle.

Il n’y a pas de changement pour l’égout (208$) et les boues de fosses septiques (55$).

De cette manière, Saint-Gabriel-de-Brandon entend récolter 3 087 696$. Cela représente 81% de toutes ses recettes de 2019.

Les autres entrées d’argent vont provenir des autres recettes de sources locales (278 695$), des transferts conditionnels et inconditionnels (210 088$) et de la compensation tenant lieu de taxes (38 561$).

On puise aussi 196 564$ dans le surplus accumulé. L’an passé, on est allé y chercher près de 218 000$.

Pour ce qui est des dépenses, le transport est la plus importante (881 781$). L’administration générale arrive au deuxième rang (755 090$).

Au troisième rang, on retrouve l’hygiène du milieu. On y consacre 741 939$. C’est 139 535$ de plus que l’an passé.

On retrouve ensuite la sécurité publique (564 281$) et les loisirs et la culture (486 148$).

On entend débourser 145 745$ pour l’urbanisme et la mise en valeur du territoire, soit 11 836$ de moins qu’en 2018.

Le remboursement en capital doit demander 135 292$ tandis qu’on va diriger 101 328$ vers les frais de financement. Dans ce dernier cas, c’est une augmentation de 49 340$ sur l’an passé.

Pour ce qui est du programme triennal d’immobilisations, on anticipe consacrer, cette année, 650 000$ pour la phase II du centre multifonctionnel. Il est prévu que les fonds proviendront d’un nouveau programme d’aide financière.

Sous un autre angle, un nouveau projet d’investissement majeur au réseau routier est inscrit. L’investissement sera d’environ 1 million $ dont le financement proviendra des droits perçus des carrières et sablières ou d’une aide financière du programme de réhabilitation du réseau routier local.

On sera aussi un partenaire financier important (près de 100 000$) pour l’aménagement d’un parc intergénérationnel sur le terrain du centre sportif et culturel de Brandon. L’argent proviendra de l’enveloppe réservée à la politique de soutien aux projets structurants (MRC de D’Autray) et du surplus accumulé.

Des sommes doivent aussi être consacrées à l’entretien et la prolongation du réseau d’aqueduc, selon les subventions disponibles.

Pour 2020 et 2021, on veut, selon les subventions disponibles, entretenir le réseau d’aqueduc. Il est aussi question de continuer, avec les ressources disponibles, à participer activement au développement de la municipalité et à entretenir le réseau routier local.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média