Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 octobre 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Une bonne nouvelle à Île Dupas

Projet de parc à vivres

chèque parc à vivres

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Amélie Drainville est encadrée de Éric Chevrette (conseiller à Île Dupas) et Geneviève Filteau (Centre intégré de santé et services sociaux de Lanaudière), ainsi que de Amélie et Satoko (stagiaires de Mme Filteau).

Le projet de forêt nourricière qui s’amorce à Île Dupas dispose d’une somme supplémentaire de 3000$. Il a été retenu au LAB04 à Trois-Rivières, un laboratoire d’innovation sociale organisé par le pôle d’économie sociale de la Mauricie.

Le concours portait sur des projets de jardins pédagogiques. Huit autres équipes étaient en lice. L’activité a eu lieu les 24 et 25 septembre, dans le cadre d’Impulsion 2019, un événement 100 degrés.

Cheminement

Le projet s’est démarqué par sa teneur innovante, son impact environnemental et social, la présentation d’une minute trente secondes pour le «vendre» au jury et le dynamisme de l’équipe lors des ateliers.

Un accompagnement intensif, une vitrine pour exposer chaque projet, des conférences et des ateliers composaient la programmation des deux jours.

«Nous formions une excellente équipe pour cet événement et ce prix nous rend très fières. Cela prouve une fois de plus la valeur de notre projet pour notre communauté», commente Amélie Drainville du comité Environnement d’Île Dupas.

L’aide financière s’ajoute à la subvention de 15 000$ déjà obtenue pour le projet qui prendra place dans le parc municipal à l’ouest de l’île.

Les responsables souhaitent l’appui de bénévoles, le samedi 12 octobre, pour la première journée de plantation. Il faut préalablement s'inscrire au 450 836-6019. En cas de pluie, cette activité sera remise au 19 octobre.

Intitulé «Le parc à vivres : une forêt pour se nourrir», le projet permettra aux citoyens d’avoir accès à de la nourriture locale, biologique et abondante. On y offrira aussi des activités pédagogiques dès la plantation et pour les saisons à venir. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média