Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 décembre 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Nouvelle étape dans le dossier du camping de luxe au club de golf de Berthier

Refus récent de la CPTA

club de golf

©archives - L'Action d'Autray

Le projet représente un investissement de 30 millions $.

Une nouvelle démarche est mise de l’avant afin d’obtenir le feu vert de la Commission de protection du territoire agricole (CPTA) pour l’installation d’un camping de luxe sur l’un des trois parcours de neuf trous du club de golf de Berthier. Sainte-Geneviève-de-Berthier, demanderesse dans ce dossier, vient de mandater ses avocats à cet effet.

On le sait, le projet a d’abord essuyé un premier refus de la CPTA, puis un autre du Tribunal administratif du Québec. À la fin octobre, la CPTA a de nouveau dit non à la demande qui, cette fois, était présentée par Sainte-Geneviève-de-Berthier.

Argumentation

On entend faire valoir que ce projet est capital et essentiel, non seulement pour la vitalité de la région de Berthier mais également pour celle de l’ensemble du territoire de la MRC. Le dossier représente un investissement de 30 millions $.

«La CPTA a évacué la question. Je suis maire depuis 20 ans. Il n’y a jamais eu de projet comme ça et il n’y en aura pas d’autre au cours de la même période», affirme le maire Richard Giroux.

Le fait que le terrain visé a toujours été non-agricole depuis 1960 est un autre aspect qui sera souligné.

On va noter que le projet ne reçoit aucune opposition et qu’il est, au contraire, supporté par l’ensemble de la communauté, incluant le milieu agricole.

La démarche reçoit l’appui sans réserve de tous les membres du conseil des maires de la MRC de D’Autray.

Ceux-ci se disent extrêmement déçus que la CPTA ne montre aucune ouverture pour un projet d’une importance capitale qui ne rencontre aucune opposition et est même supporté par le milieu agricole qui a contribué à y ajouter certaines restrictions pour assurer la protection adéquate des producteurs agricoles.

L’appui indéfectible au projet a été réitéré lors du conseil des maires du 27 novembre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média