Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 février 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Une douzaine d’élèves autochtones de Zeballos à Berthierville

Échange avec des élèves de Pierre-de-Lestage

école secondaire Pierre-de-Lestage

©archives - L'Action d'Autray

Les élèves de la communauté de Zeballos séjournent au Québec durant une semaine. Leurs collègues de Pierre-de-Lestage les visiteront en mai.

La culture autochtone et la langue anglaise prennent un visage concret ces jours-ci pour quinze élèves de troisième secondaire de l’école Pierre-de-Lestage de Berthierville. Ils accueillent 13 de leurs collègues d’une école autochtone de Zeballos, une communauté du nord de l’Île de Vancouver.

De nombreuses activités sont à l’agenda. Notamment, le carnaval de Québec qui suscite l’intérêt marqué des visiteurs. Arrivés samedi dernier, ils doivent quitter le samedi 15 février. Ils seront les hôtes des élèves de l’école secondaire berthelaise du 16 au 23 mai.

Opportunité

L’échange s’effectue dans le cadre du programme «Expériences Canada», un organisme gouvernemental canadien.

Les élèves de Pierre-de-Lestage y prennent part après le désistement d’une école de l’Ontario. Enseignante en géographie en deuxième secondaire, Caroline Panfili a répondu dans l’affirmative, au cours de l’été dernier, sur le maintien de l’intérêt à participer à l’échange. L’inscription initiale s’est faite au mois d’avril 2019.

Donner l’opportunité aux élèves de mieux connaître la culture des autochtones et leurs revendications, de même que de pratiquer la langue anglaise, est notamment ce qui l’a guidée dans la démarche.

La communauté autochtone de Zeballos regroupe environ 160 personnes. Elle est installée sur le bord de l’océan Pacifique. De construction récente, l’école de l’endroit regroupe tous les niveaux, de la maternelle au secondaire.

Il s’agit d’une grande différence avec l’école berthelaise où étudient quelque 700 élèves.

Les deux groupes d’élèves ont eu l’opportunité d’échanger sur les réseaux sociaux.

Au Québec, en plus du carnaval de Québec, les visiteurs ont en outre effectué une visite à Montréal, se sont familiarisés avec la pêche blanche, se sont rendus dans une cabane à sucre et ont mangé de la poutine.

«On leur sert les saveurs et les couleurs québécoises», note Mme Panfili qui prend charge de l’échange en compagnie de Christopher Duhaime, son collègue enseignant d’anglais.

Les coûts du transport en avion sont assumés par le ministère du Patrimoine Canadien. Même chose pour le transport à destination ou en provenance de l’aéroport. Chaque élève doit toutefois acquitter 100$ en frais d’inscription. Et il y a quelques autres déboursés (coût pour les sorties et autres).

Des activités de financement ont eu lieu. L’école berthelaise a appuyé financièrement le projet. Les parents ont aussi été mis à contribution.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média