Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

06 janvier 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Un programme de bourses pour attirer les infirmiers étudiant à prêter main forte sur le terrain

Mise en place d’un programme volontaire

Christian Dubé

©Gracieuseté - Émilie Nadeau

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Pour inciter les infirmières et les infirmiers inscrits au baccalauréat en sciences infirmières à venir prêter main-forte au réseau de la santé dès le mois de janvier, le gouvernement du Québec annonce la mise en place d’un programme volontaire avec bourses.

C’est le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ainsi que la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann qui en ont fait l’annonce.

On propose ainsi aux étudiants inscrits menant à l’obtention d’un baccalauréat en sciences infirmières de ralentir leurs études, puis de mettre sur pause leurs stages pour la session d’hiver 2021, et ce, sur une base volontaire.

La mesure permettrait à un maximum de 2 000 étudiants provenant des universités de la province de pouvoir en bénéficier. L’objectif est d’amener les infirmières et infirmiers étudiants à prêter main-forte sur le terrain dès janvier augmentant leur disponibilité à travailler dans le réseau.

Fonctionnement

On attribuera des bourses aux personnes qui se porteront volontaires, soit à la hauteur de 13 500$ pour celles qui sont inscrites à temps complet et 6 750$ pour celles qui le sont à temps partiel. Les étudiants devront s’engager à travailler à temps complet dans un établissement public ou privé conventionné du réseau de la santé et des services sociaux entre le 17 janvier et le 8 mai 2021.

Le nombre de bourses allouées sera attribué à chaque université et sera établi au prorata du nombre d’étudiants inscrits à temps plein. Pour participer à cette mesure et être admissible, il faut posséder un diplôme d’études collégiales en soins infirmiers et être inscrits à l’un des programmes d’études de 1er cycle universitaire menant à l’obtention d’un baccalauréat en sciences infirmières.

Les étudiants doivent par la suite reprendre leurs études en vue de la session de l’automne 2021 ou de l’hiver 2022, dans le même programme.  

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a investi 35 M$ pour cette mesure, dont 27 M$ serviront à financer les bourses offertes. Le solde servira à couvrir la perte de revenu des universités pour les droits de scolarité non perçus, puis à préparer le retour des étudiants.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé considère que les besoins sont criants.

« Nous prenons les mesures nécessaires pour relever ce défi majeur, comme nous l'avons démontré avec le programme de formation des préposés aux bénéficiaires en CHSLD, qui a d'ailleurs été un succès. Avec cette nouvelle mesure, nous faisons appel aux étudiants en sciences infirmières, pour les inviter à venir soutenir nos équipes en place. »

Il poursuit en précisant que leur aide précieuse permettra de mieux répondre aux besoins des patients atteints de la Covid-19 ou ayant d’autres problèmes de santé.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann précise que le réseau de l’enseignement supérieur doit faire front commun avec celui de la santé et des services sociaux pour amener de la main-d’œuvre sur le terrain.

Pour les étudiants qui sont intéressés par cette mesure, ils doivent manifester leur intérêt à leur université avant le 11 janvier prochain. De l’information sera transmise à cet effet.

Soulignons que les bourses seront attribuées en priorité aux personnes inscrites à temps complet. Les montants des bourses seront imposables.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média