Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 février 2022

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Yves Perron aura une équipe 100% sentinelle

Semaine de la prévention du suicide

Perron Yves

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Le député Yves Perron.

La prévention du suicide est un aspect qui préoccupe le député Yves Perron. Son équipe sera bientôt formée en totalité par le programme «Sentinelle» du Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL).

Lui-même formé en tant que «sentinelle», il souhaite ainsi mieux outiller son équipe à intervenir auprès des citoyennes et citoyens de plus en plus aux prises avec de la détresse psychologique. Son annonce coïncide avec la Semaine de prévention du suicide.

Aux aguets

Le CPSL, qui offre différentes formations visant la prévention du suicide, chapeaute le programme «Sentinelle» par lequel les personnes sont formées et soutenues pour être capables de reconnaitre une personne suicidaire, d’établir le contact avec elle et de la diriger vers les ressources d’aide du territoire.

Pour le député de Berthier-Maskinongé, cette aptitude est devenue essentielle afin de maximiser la prévention auprès des citoyens.

«On le constate jour après jour, l’augmentation de la détresse psychologique des gens est bien présente. Le contexte actuel rend encore plus difficile le traitement des dossiers. Le citoyen se retrouve trop souvent dans une position où il est laissé à lui-même, sans possibilité de prendre des actions pour faire avancer sa cause. Notre bureau est là pour l’aider dans ses démarches et accélérer les délais de traitement. Avec le programme «Sentinelle», nous saurons de plus mieux reconnaître les signes et intervenir auprès des personnes en détresse psychologique», affirme-t-il.

Il est précisé que les cas traités au bureau du député sont souvent des situations où le citoyen est exposé à un grand stress. «Prenons l’exemple des délais de traitement chez Emploi Canada. Plusieurs attendent leurs versements depuis des semaines, des mois. Comment fait-on pour arriver à boucler son budget quand l’argent n’entre pas? Les gens se retrouvent aux prises avec un casse-tête budgétaire important, des retards dans leurs paiements, de l’endettement, et ce, après un temps des Fêtes difficile», dénonce-t-il.

Le porte-parole en agriculture, agroalimentaire et en gestion de l’offre mentionne par ailleurs que les travailleurs du secteur agricole représentent également une tranche de la population susceptible de présenter un fort taux de détresse psychologique. Il salue le précieux travail de l’organisme «Au cœur des familles agricoles», un réseau d’aide psychosociale pour les producteurs agricoles qui permet entre autres le déploiement de travailleurs de rang auprès des producteurs.

«C’est un réseau essentiel qui opère spécifiquement auprès des agricultrices et des agriculteurs. Ces derniers se trouvent souvent isolés et jonglent avec des heures et une charge de travail considérables. De notre côté, avec une équipe formée «Sentinelle», nous souhaitons être plus à l’affût également dans nos échanges avec les acteurs du milieu, dans un objectif de prévention et de détection des signes de détresse», ajoute-t-il.

Il demande aux gens de contacter son bureau s’ils font face à un problème administratif avec le fédéral. Ils ne doivent pas attendre d’être au bout du rouleau et sans ressources. «Nous sommes là pour vous aider à vous y retrouver et tenter d’accélérer les choses pour régler les situations. J’invite également les citoyens qui en ressentent le besoin d’appeler au 1 866 APPELLE (1 866 277-3553) afin de briser l’isolement et d’en parler», précise-t-il.

Toute l’équipe du député devrait avoir compléter la formation «Sentinelle» d’ici l’été. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média