Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

03 mai 2022

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Une soirée éclairante à Saint-Cuthbert

Souper tournant

souper tournant

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Jacques Plante (troisième en partant de la gauche) est en compagnie de Andrée Tousignant, Éric Fortier et Odette Sarrazin.

Trois aspects de l’économie se sont mariés de façon intéressante devant une centaine de personnes à Saint-Cuthbert, il y a quelques jours. Les ressources humaines, la croissance et le développement d’entreprise ainsi que l’approvisionnement local et le développement durable ont été tour au tour au centre des échanges avec l’animateur Jacques Plante.

Andrée Tousignant, femme d’affaires et spécialiste en ressources humaines (Agili-T ressources humaines); Éric Fortier, directeur général de la Caisse Desjardins de D’Autray; et Odette Sarrazin, présidente du Marché Brandon; ont répondu à ses questions. L’événement, un souper tournant, s’est tenu à Saint-Cuthbert (centre aéro-récréatif ULM Québec).

Éclairage

«On a dû diminuer les heures», a signifié Mme Tousignant au sujet de la réaction à la pénurie de main-d’œuvre. Elle est copropriétaire du restaurant Benny et Co. de Lavaltrie et a vendu celui de Sainte-Sophie. Elle a précisé que le marché a diminué un temps durant la période orientée sur le télétravail.

Son établissement accueille maintenant les gens jusqu’à 21 heures, tous les jours.

«Trois embauches sur quatre se font sur référence», a-t-elle aussi évoqué, mentionnant que des employés d’autres restaurants de la chaîne voyant leur horaire amputé un temps ont eu la possibilité d’être transférés dans son établissement.

Elle a mis en place différents outils d’intégration afin de conserver ses employés. C’est une démarche commune. «L’intégration, on en fait l’histoire de tous», a-t-elle révélé.

«Il faut cultiver son réseau. Le meilleur investissement qu’on peut faire en tant qu’entrepreneur, c’est de se créer un réseau», a-t-elle affirmé, sous un autre angle.

Abordant le taux d’inflation (6,7% à l’heure actuelle), M. Fortier a parlé de la hausse du prix de l’essence et de différentes denrées. Le prix à la pompe a grimpé d’environ 40%. Il a soutenu que celui-ci va encore augmenter.

En regard du prix des maisons, il a parlé de la rareté de l’offre sur le marché en période de pandémie et du fait que les prix vont continuer à augmenter. Il a enchaîné en parlant du CELIAPP, un programme que le gouvernement a mis en place pour faciliter les choses pour les acheteurs d’une première maison. À compter de 2023, il sera possible de diriger 8000$ par année (pas reportable) vers ce programme. Ce sera une contribution déductible et les retraits, incluant les revenus, ne seront pas imposables.

«L’avantage, c’est d’avoir des producteurs si proches, ce qui facilite la traçabilité. On connaît bien nos fournisseurs. L’approvisionnement local est une garantie de souveraineté alimentaire. On réduit aussi les distances du transport, ce qui a un impact sur l’émission de GES», a pour sa part signifié Mme Sarrazin au sujet du fait que le Marché Brandon fait affaire avec des fournisseurs ayant leur place d’affaires dans un rayon de 50 kilomètres.

Mme Sarrazin a rappelé que le dollar investi dans la communauté y maintient des emplois, vitalise nos régions.

«On incite nos fournisseurs à reprendre leurs contenants et à réduire le plastique», a-t-elle précisé au sujet du développement durable.

Premier événement du genre à se tenir depuis le début de la pandémie, le souper tournant a été organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie Berthier-D’Autray, la Chambre de Commerce Brandon et le Regroupement des gens d’affaires de Lavaltrie.

trois présidents

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Kathleen Généreux (présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie Berthier-D’Autray) est en compagnie de Daniel Beaudoin (président de la Chambre de Commerce Brandon) et Isabelle Beaudoin (présidente du Regroupement des gens d’affaires de Lavaltrie).

coordonnateurs et attachée politique

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Julie Boucher (troisième en partant de la gauche), attachée politique du député Yves Perron, est en compagnie de Alain Vaillancourt (directeur général de la Chambre de Commerce et d’Industrie Berthier-D’Autray) Sarah Goyette (coordonnatrice du Regroupemen

salle

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Une centaine de personnes ont participé au souper tournant.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média