Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 février 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Des changements dans les chiffres à Saint-Barthélemy

Budget de 3 337 370$

Sylvestre Robert

©archives - L'Action d'Autray

Le maire Robert Sylvestre.

MUNICIPAL. L’entrée en vigueur d’un nouveau rôle triennal d’évaluation, la création d’une taxe pour le service de sécurité-incendie et d’un tarif pour la collecte des matières putrescibles bousculent la facture des contribuables de Saint-Barthélemy, cette année. Il n’est pas possible de déterminer s’ils paieront, en moyenne, plus cher ou non.

Suivant ce qu’explique la directrice générale Julie Maurice, les scénarios possibles sont trop nombreux pour établir une moyenne. Le budget totalise 3 337 370$. Il a été adopté lors de la séance extraordinaire du 17 décembre.

Contenu

La taxe foncière générale est maintenant de 0,622$. L’an passé, elle était de 0,65$. Elle incluait toutefois une portion pour le service de sécurité-incendie. Cette année, ce volet en est extrait et fixé à 0,0674$.

Publicité

Défiler pour continuer

La taxe pour les services de la Sûreté du Québec se fixe à 0,0639$. Elle était de 0,067$ en 2018.

Pour ce qui est du service de la dette, la taxe passe de 0,07377$ à 0,0615$. Elle regroupe de nombreux règlements d’emprunt.

Ajoutons, qu’une taxation a été créée pour les terres agricoles ou inexploitées. Elle est de 0,573$. L’an dernier, la taxe générale (0,65$) couvrait ce secteur.

Des changements s’observent aussi pour les tarifs. Celui des matières résiduelles est de 205$ (242$ en 2018).

Il en coûte maintenant 180$ pour l’eau (200$ l’an passé). À cela s’ajoute un coût pour la consommation. Ajoutons que la taxation a été redressée pour y refléter le principe utilisateur-payeur.

Le prix est de 155$ pour l’entretien des eaux usées (112$ l’an dernier) tandis qu’un tarif de 35$ est maintenant exigé pour la cueillette des matières putrescibles.

Il n’y a pas de changement pour la vidange des boues de fosses septiques (80$). Ce tarif ne s’adresse pas à ceux qui sont branchés au réseau d’égout.

Avec ces taxes et tarifs, de même que ceux concernant uniquement des secteurs, Saint-Barthélemy prévoit encaisser 3 046 242$. Le tout s’appuie sur un rôle d’évaluation foncière imposable se chiffrant à 277 625 900$ (236 218 160$ l’an dernier). La hausse se fait particulièrement sentir pour les catégories «agriculture» et «terrains inexploités». Le taux de taxation a été différentié pour soulager ces secteurs.

Ces recettes représentent 91% des revenus de 2019.

Les revenus de transferts doivent totaliser 212 127$ tandis que 69 000$ devraient provenir du poste «autres». Un montant de 10 000$ est inscrit pour la compensation tenant lieu de taxes.

Dans la colonne des dépenses, les plus importantes sont celles de l’hygiène du milieu et du transport. On leur consacre respectivement 745 852$ et 741 345$. Dans le dernier cas, l’an passé, le déboursé s’est chiffré à 545 210$.

L’administration générale arrive au troisième rang. Une somme de 549 035$ est inscrite. L’an dernier, on avait prévu 637 949$.

Les trois autres dépenses sont celles de la sécurité publique (389 661$), des loisirs et de la culture (228 408$) et de l’aménagement, santé et bien-être (97 105$).

Il faut ajouter à cela le financement des immobilisations (231 000$) et le remboursement de règlements d’emprunt (354 964$). Dans ce dernier cas, ce sont ceux répartis au fonds général comme ceux répartis selon les secteurs.

Les contribuables dont le compte de taxes excède 300$ peuvent l’acquitter en cinq versements.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média