Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

26 mars 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Brosseau juge le budget fédéral très peu convaincant

Rendez-vous manqué

Brosseau Ruth Ellen

©archives - L'Action d'Autray

La députée Ruth Ellen Brosseau.

POLITIQUE. Ruth Ellen Brosseau n’est pas enthousiasmée par le budget présenté le mardi 19 mars par le gouvernement Trudeau. Elle dénonce le fait qu’on n’y retrouve aucune mesure concrète pour aider les régions du Québec et son comté, celui de Berthier-Maskinongé.

Elle estime que les Libéraux ont préféré favoriser immédiatement leurs amis des grandes corporations et repousser à 10 et 15 ans les mesures importantes dont les gens ont grandement besoin maintenant.

Producteurs laitiers

Mme Brosseau affirme que les compensations de 3,9 milliards $ annoncées dans le budget sont simplement insuffisantes pour couvrir complètement les pertes associées à l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG) et au Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP).

Publicité

Défiler pour continuer

«Les producteurs de lait ont pourtant subi de plein fouet les effets négatifs de ces ententes commerciales. Au total, c’est l’équivalent de 8,4% de la production qui a été cédé par le Canada. Ce qui représente des pertes de ventes d’une valeur de 450 millions $ par année, à perpétuité», insiste-t-elle.

Elle maintient qu’en plus de faire assumer une part des effets à long terme aux producteurs laitiers, le gouvernement Trudeau ne fournit aucune échéance et aucun montant pour les pertes associées à l’Accord États-Unis/Mexique/Canada (AEUMC).

«C’est une autre occasion ratée pour les Libéraux de dédommager pleinement nos producteurs», déclare Mme Brosseau.

Sous un autre angle, elle met en lumière que le gouvernement Libéral a refusé d’aider les gens qui subissent des périodes difficiles dans leur vie en ne modifiant (augmentation de 15 à 50 semaines) pas le régime de prestation d’assurance-maladie de l’assurance-emploi.

Par ailleurs, le budget propose des sommes afin de procurer un accès à Internet Haute vitesse à tous les Canadiens d’ici 2030. «Cela est un pas dans la bonne direction. Néanmoins, le gouvernement aurait dû investir ces montants bien avant parce que nos familles, entrepreneurs et producteurs agricoles ont des besoins immédiats et non pas dans 10 ans», juge-t-elle.

Également, elle mentionne que le budget ne contient rien en ce qui concerne les trous noirs des réseaux cellulaires en région, ni pour rendre plus abordable le service cellulaire.

Elle évoque aussi que le budget ne fournit aucune aide immédiate aux gens qui sont touchés par la crise du logement et aucune mesure pour protéger les retraités lorsque leur employeur déclare faillite.

Parmi les éléments intéressants que renferme le budget, Mme Brosseau souligne la création d’une politique alimentaire canadienne qui inclura la réduction du gaspillage alimentaire.

Elle évalue que le gouvernement Libéral a manqué le rendez-vous en proposant un budget si peu convaincant.

«Je crois que les citoyens et citoyennes de Berthier-Maskinongé méritent mieux que ce que les Libéraux leur promettent. Les défis sont importants et urgents. C’est pourquoi il faut un gouvernement qui agit maintenant, pas dans 10 ans. Les gens de ma circonscription désirent un gouvernement qui va travailler enfin pour eux», résume-t-elle. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média