Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

02 avril 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Transaction majeure à Berthierville

Opportunité de marché

Mondor Jimmy

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Jimmy Mondor.

AFFAIRES. Propriétaire de 14 stations d’essence-dépanneurs dans Lanaudière, en Mauricie et dans la métropole, de Crémerie Avalanche à Lavaltrie ainsi que de plusieurs immeubles en région, de même qu’actionnaire de Beignes d’Antan de Berthierville, Jimmy Mondor saisit une opportunité d’affaires. Il est le nouveau propriétaire du IGA Extra de Berthierville.

«C’est un peu comme une étape naturelle. C’est un bon complément. J’ai eu une opportunité de marché. J’ai sauté sur l’occasion. Ça me permet de continuer mon développement et de profiter d’une synergie», explique-t-il. «Famille Mondor» est fièrement affiché sur la bâtisse et le véhicule de livraison.

Projets

En plus d’acquérir le commerce, M. Mondor devient propriétaire de la bâtisse du boulevard Gabriel-Brissette. «J’ai eu la chance d’acheter l’immeuble. C’est quelque chose de rare», affirme-t-il. Habituellement, Sobey’s (propriétaire de la bannière IGA) et d’autres grands groupes conservent la propriété de bâtisses du genre.

«C’est un élément de plus à mon intégration à Berthierville», rappelant qu’il y est déjà bien impliqué. Il met en lumière que son investissement s’inscrit en complémentarité avec ses stations d’essence-dépanneurs. Le tout s’inscrit aussi dans le constat que, dans 15 ou 20 ans, il ne se vendra peut-être pas autant d’essence qu’actuellement.

«Je n’y pensais pas. Je suis heureux de l’offre qui m’a été faite», dit-il.

L’immeuble est d’une superficie de 40 000 pieds carrés. Une centaine de personnes y travaillent.

«J’ai été agréablement surpris par l’équipe. Il y a une belle dynamique. Ce sont des gens d’expérience. Ce sont des gens passionnés qui désirent que le marché aille à un autre niveau», souligne-t-il.

M. Mondor signale avoir des projets d’investissement, autant pour la bâtisse que pour les services offerts. Sous ce dernier angle, les repas faits maison est un aspect qu’il mentionne. Il parle aussi de favoriser les producteurs régionaux de fruits et légumes, de fromages et de micro-brasserie.

«J’ai à cœur d’encourager les entreprises et les fournisseurs du coin. C’est bon pour l’économie et c’est bon pour l’environnement. On gagne sur les deux facettes», évoque-t-il.  Il s’agit d’un mode «circuit court», c’est-à-dire que les produits n’ont pas à parcourir de grandes distances avant d’être offerts aux consommateurs.

M. Mondor est âgé de 38 ans. Il a participé à des volets de formation depuis son arrivée au IGA Extra de Berthierville. Il a eu l’opportunité de rencontrer plusieurs clients. Le contact avec la clientèle est quelque chose qu’il adore. «Je retombe à mes premières amours, le commerce de détail 101», souligne-t-il.

Commentaires

2 avril 2019

Paryse Ayotte St Pierre

Bravo Jimmy je t’admire beaucoup tu as le sens des affaires continu ,,,,

2 avril 2019

Ghislaine Dubord

Felicitations a bientot fier que vous allez favoriser les poducteurs et micro brasserie bon succes

6 juin 2019

gabriel gervais

plan marketing

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média