Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 mai 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Aux Trouvailles de Mandeville se dote d’un frigo-partage

Ouverture à la collaboration

frigo-partage

©gracieuseté - L'Action d'Autray

Aux Trouvailles de Mandeville dispose maintenant d’un frigo-partage. Thérèse Roy (présidente de l’organisme), Isabelle Campion (coordonnatrice) et Pauline Roberge (trésorière) sont à proximité.

COMMUNAUTÉ. Aux Trouvailles de Mandeville se positionne de nouveau de belle façon pour la communauté. L’organisme dispose depuis peu d’un frigo-partage où chacun peut déposer la nourriture dont il ne veut plus et récupérer ce qui peut lui être utile. C’est un service gratuit.

Il s’agit d’éviter le gaspillage tout en favorisant le partage des surplus alimentaires. On fait allusion, ici, aux surplus des jardins mais aussi de fruits et légumes, de pain et de yogourt.

Motivation

L’organisme signale que les hausses de salaire ne suivent pas nécessairement l’augmentation du coût du panier d’épicerie.

«Il devient des fois difficile pour les gens de se nourrir convenablement. N’oublions pas que nous sommes dans un milieu dit désert alimentaire. On parle de désert alimentaire lorsqu’un secteur procure un faible accès à des commerces pouvant favoriser une saine alimentation et qui est défavorisé sur le plan socio-économique», explique-t-on.

Aux Trouvailles de Mandeville offre du dépannage alimentaire à chaque semaine, des ateliers de cuisine à thème ainsi que des diners communautaires.

Depuis l’automne, le frigo-partage était projeté. L’organisme dit avoir souvent des surplus.

Le frigo-partage est ouvert à tous. Réitérons-le, c’est gratuit.

Les fruits, les légumes, les pains et les produits laitiers sont permis.

On y interdit la viande, le poisson, l’alcool, les œufs, les mets cuisinés ailleurs qu’Aux Trouvailles de Mandeville et les produits déjà entamés.

«On invite les citoyens à faire des dons de leur surplus de jardin ou tout autres aliments acceptés pour éviter le gaspillage et partager dans la communauté», termine-t-on. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média