Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

23 mai 2019

Là où se rejoignent la campagne et la ville

Vivre à Sainte-Geneviève-de-Berthier

Richard

©Photo gracieuseté - Ste-Geneviève-de-Berthier - L'Action d'Autray

Richard Giroux, maire de Sainte-Geneviève-de-Berthier.

Par Pierre Lussier. MUNICIPALITÉ. On ne peut pas être plus berthelais que le maire de Sainte-Geneviève de Berthier, Richard Giroux, qui a vécu toute son enfance au 170 rue Sainte-Geneviève à proximité de l’imposante église paroissiale du même nom. En entrevue, le maire décrit avec passion son coin de pays en soulignant l’importance du secteur agricole de Sainte-Geneviève et la place qui revient à sa municipalité dans l’histoire du Québec.

Le territoire de Sainte-Geneviève-de-Berthier occupe presque tout l’espace autour de la ville de Berthierville, sauf la berge. Notaire de profession, le maire aime bien rappeler les particularismes juridiques qui distinguent Sainte-Geneviève des autres municipalités au Québec. Fait exceptionnel, le territoire municipal comprend un îlot de terrain réunissant l’Église de Sainte-Geneviève et son presbytère, une école primaire et une partie du Centre pour aînés Dumontier. Richard Giroux parle « du trou de beigne », au cœur de la ville de Berthierville. Située presque essentiellement en zone rurale, Sainte-Geneviève a une faible densité de population selon le maire Giroux.

Un peu d'histoire

:L’histoire de Sainte-Geneviève-de-Berthier débute en 1673 lorsqu’Alexandre de Berthier se porte acquéreur d’une nouvelle seigneurie sous le nom de Berthier en haut. Vers 1710, la paroisse voit le jour sous le patronyme de Sainte-Geneviève, en mémoire de la fille du seigneur. En 1855, la municipalité de paroisse adopte le nom de Sainte-Geneviève-de-Berthier, nom qu’elle a conservé jusqu’ici.

Des projets en gestation

L’agriculture est au cœur de la vie économique de Sainte-Geneviève qui a tout de même quelques entreprises de transformation sur son territoire, dont la fromagerie Domaine Féodal et la fabrique de beignes aux patates Délices D’Antan qui est en pleine expansion. Le commerce de détail et les services ainsi que le tourisme complètent le portrait d’ensemble.

Deux projets figurent parmi les dossiers économiques ayant de bonnes chances de se concrétiser plus rapidement selon le maire Giroux. Le premier projet consiste à aménager un camping de luxe destiné aux véhicules récréatifs du genre motorisé (VR) ainsi qu’aux roulottes. Le site possédera les installations requises pour permettre, notamment, à des voyageurs comme les «snow birds» de laisser leur véhicule sur place pendant la saison estivale. Le camping doit être aménagé sur une petite partie du Club de Golf de Berthier, soit 9 trous dans le milieu des 27 que compte actuellement le parcours. Ce projet de plus de 30 M$, selon Richard Giroux, se trouve en zone agricole et doit être défendu lors d’audiences publiques. Confiant, le maire dit «avoir l’appui de l’UPA ».

Par ailleurs, un projet de création d’un centre de découverte servant à la fois de lieu d’accueil, d’animation, d’interprétation et de sensibilisation sur le site de la pépinière provinciale verra le jour bientôt. Ce projet de centre ouvert à l’année est conduit par l’Association forestière de Lanaudière (AFL) en collaboration avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune et la Municipalité de Sainte-Geneviève.

Sainte-Geneviève en 2019

De nos jours, la municipalité compte trois employés aux travaux publics et trois au niveau de la direction générale et du secrétariat. Me Richard Giroux, élu maire pour une première fois en 2013, a été réélu en 2017.  Celui-ci préside un conseil municipal de six membres. La mairie se trouve au 400, rang Rivière-Bayonne Sud. Sainte-Geneviève fait partie de la MRC de D’Autray.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média