Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

23 mai 2019

Pour ne pas oublier ce héros de Berthierville

Musée Gilles-Villeneuve

Alain Bellehumeur

©Photo gracieuseté - Musée Gilles-Villeneuve - L'Action d'Autray

Le directeur du Musée Alain Bellehumeur affiche le plan d’une Ferrari que Gilles a conduit.

Par Pierre Lussier. TOURISME. En entrant dans Berthierville, malgré la présence de nombreux commerces, on remarque un immeuble qui porte le nom du célèbre pilote de course berthelais, Gilles Villeneuve. «Il s’agit du musée qui lui est consacré, le seul au monde », nous fait remarquer son directeur, Alain Bellehumeur.

C’est en se demandant comment perpétuer la mémoire de Gilles Villeneuve, mort accidentellement sur le circuit de Zolder, en Belgique, le 8 mai 1982, que le jeune journaliste Alain Bellehumeur a eu l’idée de créer un musée. Un comité Berthier-Villeneuve a parrainé la démarche et les instigateurs ont ainsi profité de l’appui de la famille.

De 1982 à 1988, Alain et ses collaborateurs ont réuni des centaines de photos, des trophées, casques, combinaisons et autres souvenirs de Grand Prix, sans oublier des documents d’archives sonores et visuelles et quelques bolides qui ont jalonné la carrière du célèbre pilote.

La collection compte également des motoneiges qui rappellent la période où Gilles participait à ce type de course, et qui roulait dans un imposant 4 X 4, que les plus vieux se souviennent d’avoir vu dans les rues de Berthierville.

Le musée est également consacré au fils et au frère du pilote qui portent le même prénom, Jacques.

Des gens de plus de 30 pays visitent le Musée

C’est en 1988, il y a 31 ans, que le Musée a ouvert ses portes et son plus ardent promoteur, Alain Bellehumeur, a finalement laissé son emploi dans les médias en 1994 pour se consacrer à temps plein à faire connaître le musée. «C’est une passion pour moi» , confie le directeur Bellehumeur, qui accueille environ 10 000 visiteurs par année, soit près de 300 000 depuis la fondation. «Les visiteurs sont souvent des amateurs de course automobile qui viennent d’un peu partout», affirme Alain, qui note une recrudescence de visiteurs étrangers lors du Grand Prix du Canada, en juin, notamment des Italiens, des Français, des Britanniques et des Américains.

Par exemple, alors qu’il était de passage à Montréal pour le Grand Prix, il y a quelques années, Alain Bellehumeur avait appris de ses employés la visite au musée du célèbre pilote écossais David Coulthard.

Projet d'agrandissement

«Le Musée Gilles-Villeneuve est une attraction qui fait parler plus que les chutes du Niagara, selon CNN International», rapporte M. Bellehumeur, qui explique qu’on sort de l’ordinaire avec un musée consacré à un coureur automobile.

Afin de s’adapter aux attentes actuelles, après 30 ans d’existence, un projet d’agrandissement du musée est dans les cartons.

Les nouvelles sont très encourageantes, car on vient de recevoir une étude de faisabilité qui confirme la viabilité du projet. On compte ajouter deux salles supplémentaires, la première permettra d’accueillir des expositions temporaires et la seconde sera multifonctionnelle.

On calcule qu’il en coûtera 700 000$ pour réaliser l’agrandissement et qu’il suffit que 1000 donateurs versent chacun 100$ pour que le chantier démarre.

Le banquet annuel du musée en automne permet également de ramasser des sous pour compléter les recettes à l’entrées.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média