Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

03 juillet 2019

Donald Brouillette - infolanaudiere@lexismedia.ca

« Je m’implique à 200 milles à l’heure! »

- Mario Frigon, maire de Saint-Gabriel-de-Brandon

Mario Frigon

©Photo gracieuseté - L'Action d'Autray

Mario Frigon, maire de Saint-Gabriel-de-Brandon depuis 2017.

MAIRIE. Élu maire en 2017 et ayant siégé auparavant un mandat à titre de conseiller, Mario Frigon gère un vaste territoire de près de 100 kilomètres carrés, dont le principal attrait demeure la présence du grand lac Maskinongé, tout en comptant une vaste zone agricole et un parc industriel important.

À titre de conseiller municipal, Mario Frigon a eu l’occasion de piloter plusieurs dossiers, tels le projet de gestion du lac Maskinongé, l’établissement de liens avec les entreprises du parc industriel pour tenter de mieux répondre à leurs besoins, l’installation d’un médecin dans le bâtiment qui abrite l’hôtel de ville. « Je cherche le mieux-être des citoyens », précise-t-il.

La municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon double de population pendant la belle saison, avec la villégiature autour du lac Maskinongé. Les efforts pour limiter l’érosion des berges et les fortes vagues des grosses cylindrées nautiques ont porté fruit. Des bouées maintenant la circulation des gros bateaux à 300 mètres des rives ont permis aux kayaks, canots, pédalos et pontons légers de reprendre possession du lac, un projet dont Mario Frigon est très fier.

Projets 2018-2019

L’un des projets importants complétés cette année est la construction d’un Centre multifonctionnel « Desjardins », sur le chemin du mont Lanaudière, qui accueille en ce moment l’Association des personnes handicapées de Brandon et qui pourrait recevoir éventuellement un autre organisme. Dans une deuxième phase, on prévoit y aménager des allées de pétanque, un terrain de tennis et un de pickleball tout cela à l’intérieur, ainsi qu’un parc à proximité avec des stations d’exercice.

On procède aussi à un bouclage du réseau d’aqueduc qui améliorera la qualité de l’eau pour les résidents de la rue Nantel et de la Terrasse de Luxe.

Conjointement avec la Ville de Saint-Gabriel, un « skatepark » est aménagé près du Centre culturel et sportif Brandon, celui-ci devrait être prêt en juillet, en même temps que le parc intergénérationnel en façade du centre. Ce parc offrira des espaces de pique-nique, stations d’exercice et un brumisateur.

La Municipalité, qui a adhéré aux Fleurons du Québec, réalise aussi des aménagements à divers endroits, dont le principal est une cascade avec bassin à l’entrée de la municipalité via la route 348 et devant le parc industriel.

Enjeux de développement

Avec seulement 2679 citoyens, certaines responsabilités pèsent lourd sur le budget municipal. Ainsi en est-il du Centre sportif et culturel Brandon, géré par une régie intermunicipale de quatre municipalités. « Saint-Gabriel-de-Brandon injecte annuellement 192 000 $ pour le fonctionnement du centre sportif, tout comme Ville de Saint-Gabriel. De plus nous avons des travaux à faire prochainement pour la glace et à l’extérieur du centre, évalués à plus d’un million », affirme Mario Frigon qui est aussi président de la régie intermunicipale du centre sportif. Il déplore que les gouvernements accordent des subventions pour la construction de tels équipements, mais pas pour leur entretien et mise à niveau.

L’autre enjeu que la municipalité partage avec sa voisine Ville de Saint-Gabriel, c’est qu’il n’y a pas ou peu de ressources d’hébergement pour les touristes et villégiateurs qui fréquentent la région et qui assistent aux activités culturelles ou sportives nombreuses qui se tiennent à Saint-Gabriel. « Quand les gens viennent assister à des tournois de hockey ou autres événements, ils doivent retourner coucher à Joliette ou Berthier », déplore le maire Frigon.

La venue d’un promoteur de projet hôtelier est donc plus que souhaitée! La relative proximité de Saint-Gabriel avec les autres centres urbains de Lanaudière ne facilite pas les choses, mais Mario Frigon, à l’instar de son homologue de Ville de Saint-Gabriel Gaétan Gravel, se montre bien prêt à faciliter les choses à un éventuel investisseur.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média