Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

06 août 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Vignoble Carone se lance dans les spiritueux artisanaux

Premier distilleur artisanal de Lanaudière

filles Carone

©gracieuseté Carone - L'Action d'Autray

Les filles Carone sont du dossier de distillerie.

AFFAIRES. Réputé producteur de vins québécois haut de gamme installé à Lanoraie, Vignoble Carone se lance dans la distillation artisanale et offrira ses premiers spiritueux plus tard cet été. L’entreprise sera le premier distilleur artisanal de la région de Lanaudière et le premier producteur de gin à base de raisin du Québec.

«Alors que, depuis le milieu des années ’90, nous cultivons la vigne, produisons du vin et faisons vieillir méticuleusement de petits lots de vin, ce passage à la distillation représente une nouvelle occasion pour notre entreprise de soutenir sa croissance et de diversifier ses risques», déclare Anthony Carone, propriétaire, vinificateur et distillateur chez Carone.

Situation

Il met en lumière que les spiritueux ont connu la plus forte croissance dans le secteur de l’alcool fabriqué au Québec, l’an dernier, et qu’ils n’ont pas été touchés par la multitude de changements auxquels l’industrie vinicole artisanale est maintenant confrontée.

«Maintenant, grâce au travail que nous accomplissons, mes trois filles et moi, Carone distille en petits lots des spiritueux de première qualité qui reflètent l’histoire et le terroir de notre famille», ajoute-t-il.

Carone lancera dans un premier temps trois marques de spiritueux. Il y aura «Black Raven», le tout premier dry gin à basse de raisin, du champ à la fiole, du Québec, appelé un «Lanaudière dry gin». Il y aura aussi «UTICA», une eau-de-vie à base de raisin similaire à la vodka, et «BRERETON», un spiritueux à base de raisin respectant le long processus de fermentation des rhums patrimoniaux style «hogo» (haut goût).

«Carone travaillera aussi directement avec les agriculteurs de Lanaudière pour fabriquer des spiritueux saisonniers à partir de fruits, d’herbes et d’épices cultivés localement, à leur meilleur niveau de fraîcheur», a expliqué Sarah Hoodspith-Carone, directrice des ventes et du marketing.

Elle précise que cela sera fait pour créer une économie circulaire et durable et réduire le gaspillage alimentaire.

Véritables hybrides issus d’un riche héritage familial, les spiritueux artisanaux que Carone lancera rendent hommage à une histoire de contrebande. En effet, «BRERETON» porte le nom d’un grand-père coureur de rhum, un héritage qui s’ajoute aux connaissances des trois filles Carone (une anthropologue, une diététicienne en formation et… un ouragan).

On en apprend plus sur cette histoire éloquente en visitant le www.carone.ca. (PB)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média