Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

25 septembre 2019

Pour Gérard Jean, le métro s’est arrêté à Lanoraie

Monographie

Gérard Jean

©Photo Pierre Lussier - L'Action d'Autray

Gérard Jean est à l’écoute de ses concitoyens.

Par Pierre Lussier MUNICIPALITÉ. Le maire de Lanoraie, Gérard Jean a fait le chemin inverse du plus illustre Lanorois, Honoré Beaugrand qui a quitté son village natal et vécu de multiples péripéties avant d’être élu maire de Montréal en 1885. Retraité de la Société de Transport de Montréal (STM) depuis 15 ans, Gérard Jean se consacre à temps plein comme maire de son propre aveu.

Gérard Jean nous reçoit dans son bureau de l’hôtel de ville, un immeuble à l’échelle humaine niché dans un environnement verdoyant au coeur d’un secteur résidentiel. Gérard Jean a travaillé 28 ans et quatre mois à la STM. « J’ai commencé au bas de l’échelle dit-il, et j’ai gravi les échelons d’abord comme chauffeur d’autobus et opérateur de métro pendant 10 ans, puis comme gestionnaire des chauffeurs et préposés à l’entretien pendant 18 ans », précise le sexagénaire.

Natif du quartier Hochelaga-Maisonneuve, Gérard Jean a découvert la Rive Nord et plus particulièrement Lanaudière en achetant sa première maison à Charlemagne en 1978 où il a habité jusqu’en 1992. De Charlemagne, il retient son engagement comme pompier volontaire et l’expression du rêve de devenir maire d’une petite ville un jour. Plus tard, il séjournera à Longueuil jusqu’en 2005.

Gérard Jean aura bientôt 67 ans; il ne regrette en rien son choix de s’installer à Lanoraie après avoir vécu et travaillé dans la région de Montréal. À la recherche d’un havre de paix et de tranquillité pour sa retraite, Gérard Jean a visité une maison à Lanoraie, il a eu le coup de foudre et il a acheté dans les jours suivants son passage cette résidence pour s’y installer le 1er juillet 2005.

Jeune retraité actif, l’homme a suivi une formation d’agent immobilier et il explique qu’il est arrivé par hasard en politique en répondant à une invitation de l’équipe de Madame Brissette, mairesse sortante, en 2013. Élu à deux reprises comme maire, Gérard Jean est à l’écoute de ses concitoyens. Parmi ses préoccupations, citons la persévérance scolaire des jeunes Lanorois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média