Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

08 octobre 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Carnet de campagne

Activités des candidats

bulletin

©archives - L'Action d'Autray

Les candidats ont été actifs.

Les candidats de la circonscription de Berthier-Maskinongé ont fait part de leurs engagements lors de rencontres avec les journalistes. Ils ont également effectué d'autres activités.

Un plan vert

Martin «Acetaria Caesar» Jubinville, candidat du parti Rhinocéros, vient de dévoiler les grandes lignes de son plan vert. En outre, puisque les énergies fossiles sont une des premières causes du réchauffement climatique, il propose de les brûler dans un premier mandat. «Plus d’énergies fossiles, plus de réchauffement. Problème réglé en quatre ans», illustre-t-il.

En ce qui concerne les pipelines, il croit pouvoir obtenir l’acceptabilité sociale afin de pouvoir en faire passer deux sur le territoire de Bertier-Maskinongé. Il suggère que ces pipelines partent du Québec vers l’Ouest canadien afin d’y exporter de la bière de microbrasserie ainsi que du gin québécois, notamment le Canopée produit à Louiseville.

Toujours debout

En conférence de presse sur une ferme à Sainte-Élisabeth, Yves Perron, candidat du Bloc Québécois, a donné l’assurance que le Bloc ne laissera jamais tomber les agriculteurs et que, contrairement aux autres partis, il n’ajustera pas sa plate-forme électorale selon la province où il se trouve. Il fera en tout temps la promotion de la souveraineté alimentaire du Québec et s’engage à défendre la gestion de l’offre dans son intégralité. «Pour ma part, je me tiendrai toujours debout pour les agriculteurs d’ici, je peux vous le garantir!», a-t-il dit.

Le Bloc Québécois s’engage à présenter un projet de loi, dès le retour au Parlement, visant à interdire toute nouvelle brèche dans la gestion de l’offre dans les négociations commerciales, en excluant d’emblée l’agriculture, à moins que ce soit avantageux.

Se battre pour l’agriculture

Lors d’un débat électoral de l’UPA Mauricie, les trois candidats du NPD en Mauricie, dont Ruth Ellen Brosseau, ont déploré ce qu’il qualifie de refus des derniers gouvernements (Conservateur ou Libéral) d’agir réellement en collaboration et en fonction des intérêts des agriculteurs. Ils se sont engagés à corriger la situation, une fois élus.

Lors de leurs interventions, ils n’ont pas manqué de souligner l’importance du secteur agricole. Attachés au secteur et conscients du rôle important que jouent les agricultrices et les agriculteurs pour assurer notre souveraineté alimentaire, la santé et le bien-être à tous, ils ont rappelé leurs engagements envers le secteur.

Ruth Ellen Brosseau a notamment parlé de protéger la gestion de l’offre, lors de la négociation d’un accord économique, par des mesures d’exception qui respecteront notre souveraineté alimentaire.

Plan ambitieux en environnement

Dans le cadre du grand débat sur l’environnement tenu le jeudi 3 octobre à Yamachiche, Ruth Ellen Brosseau a présenté le plan ambitieux du NPD pour l’environnement. Selon elle, le gouvernement fédéral doit servir de modèle pour le changement en devenant un leader en matière d’efficacité énergétique, d’énergie renouvelable et d’utilisation de technologies durables. «Il faut un plan sérieux pour contrer la crise climatique! Il faut que des actions soient entreprises rapidement, dans le respect des travailleuses et travailleurs. Il faut que le gouvernement fédéral se positionne en leader et soutienne les entreprises qui mettent de l’avant des projets de transition. C’est sa responsabilité!», affirme-t-elle.

Elle soutient que la création d’un Bureau de la crise climatique montre qu’un gouvernement NPD prend ses responsabilités en matière d’environnement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média