Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 novembre 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Ambulance Saint-Gabriel mise sur un déblocage

Retour d’une deuxième équipe

ambulanciers

©archives - L'Action d'Autray

Ambulance Saint-Gabriel souhaite le retour d’une équipe pour la période de pointe.

Ambulance Saint-Gabriel ne baisse pas les bras. Une rencontre à la mi-décembre doit faire débloquer son dossier du retour d’une deuxième équipe pour la période de pointe (7 à 15 heures) sur semaine. Du moins, c’est ce qu’anticipe Louis-Olivier Roussin, directeur des opérations de l’entreprise.

Il fera part de ses arguments aux représentants du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Nord de Lanaudière. Le face à face aura lieu en présence de François Saint-Louis (attaché politique du ministre Pierre Fitzgibbon, responsable de la région de Lanaudière). C’est lui qui convoque les parties à une même table.

Survol

Ambulance Saint-Gabriel milite pour pouvoir de nouveau compter sur l’équipe de 7 à 15 heures qui lui a été retirée le 1er août 2008 pour une raison qui est obscure aux yeux de M. Roussin.

Ce duo d’ambulanciers venait appuyer durant la période de pointe, du lundi au vendredi, celui qui est au travail sur un horaire de 12 heures.

Depuis cette abolition, lorsque le territoire est à découvert parce que le véhicule de Saint-Gabriel est sur un appel, les zones voisines des régions de Lanaudière et de la Mauricie suppléent. Ce n’est toutefois pas l’idéal puisqu’il y a les distances à parcourir et parce que les zones en question peuvent aussi, par ricochet, se retrouver à découvert.

Il appert que Ambulance Saint-Gabriel devait récupérer son horaire de type 40 heures le 1er avril 2009. Les budgets avaient été alloués mais, finalement, les montants ont été accordés à une autre zone lanaudoise.

La volonté d’Ambulance Saint-Gabriel est de répondre à au moins 85% des appels (objectif préconisé par le CISSS) sur son territoire. En 2016-2017, son taux était de 72,9%.

N’ayant pas été favorisé dans l’annonce récente d’un budget supplémentaire (plus de 4,8 millions $) par Québec pour l’amélioration de l’efficacité des services ambulanciers dans Lanaudière, Ambulance Saint-Gabriel revient à la charge.

Rappelons que le secteur de Terrebonne bénéficie d’un rehaussement de 336 heures par semaine ainsi que de l’ajout de trois ambulances tandis que le secteur de Repentigny compte sur un rehaussement de 168 heures par semaine et de l’ajout de deux ambulances.

Ambulance Saint-Gabriel dessert Ville Saint-Gabriel, Saint-Gabriel-de-Brandon, Saint-Cléophas, Mandeville, Saint-Didace, Saint-Norbert et Saint-Damien-de-Brandon.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média