Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 décembre 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Hausse moyenne de 78$ de la facture à Lavaltrie

Budget de près de 19,6 millions $ en 2020

adoption budget

©Pierre Bellemare - L'Action d'Autray

Le maire Christian Goulet est en compagnie de la conseillère Danielle Perreault.

Les contribuables de Lavaltrie paieront l’an prochain en moyenne 3,1% (résidence unifamiliale de 220 000$ desservie en eau et égout) de plus que cette année pour les différents services qu’ils obtiennent de la ville. Le budget passe de 18,6 à 19,9 millions $, soit une augmentation de l’ordre de 6%.

Il s’agit d’un patient travail de plusieurs semaines. Les élus l’ont adopté lors de la séance extraordinaire du lundi 2 décembre. Le plan d’immobilisations 2020-2023 a été entériné au même moment.

Composantes

Plusieurs faits saillants sous-tendent ce budget.

Des investissements supplémentaires en développement économique afin d’attirer de nouvelles entreprises sont prévus. Une taxation variée sur les immeubles non résidentiels et industriels (0,8315$ pour ceux de 500 000$ et moins, 0,8711$ pour ceux de 500 000$ et plus) y sera appliquée.

On anticipe doubler le budget de pavage et réfection de rues et routes afin de corriger davantage de tronçons.

Sous un autre angle, on tient compte de l’augmentation de 5,5% de la quote-part payée à la MRC de D’Autray en raison de l’amélioration de la couverture du service de sécurité-incendie et des frais associés à la desserte de la Sûreté du Québec.

On a ajusté la taxe spécifique au service de la dette en raison du remboursement d’emprunt d’importants projets finalisés au cours de la période 2018-2019. On pense, ici, à l’amélioration du parc Gérard-Lavallée, au réaménagement de l’intersection des routes 131 et 138 et au pavage de plusieurs rues et rang (Tricentenaire, Jolibourg, du Domaine, chemin Lavaltrie, rang Saint-Jean Sud-Est).

Une somme de 288 718$ est appropriée des excédents de fonctionnement non-affectés afin d’équilibrer le budget.

«Durant le processus, nous avions le défi d’établir le bon équilibre budgétaire qui considère la hausse réelle de certains coûts, tels que le remboursement d’emprunts de projets réalisés antérieurement et le niveau d’investissement nécessaire au maintien de la qualité de nos services, de même que l’atteinte des objectifs de notre planification stratégique», a affirmé le maire Christian Goulet.

Il a précisé que la rigueur budgétaire des différents services de la ville permet de présenter un budget avec un ajustement (1,75%) du taux de la taxe foncière générale résidentielle (0,7919$ à 0,8058$) à un seuil inférieur à l’Indice des prix à la consommation.

La conseillère Danielle Perreault, responsable de la commission des finances, a déclaré que ce budget, ainsi que son plan d’immobilisation, permettront à Lavaltrie de poursuivre l’amélioration de ses infrastructures et de son réseau routier et, aussi, de favoriser l’activité économique sur le territoire.

Pour ce qui est justement du plan d’immobilisations 2020-2023, il totalise 4,7 millions $ pour l’an prochain, 29,7 millions $ pour 2021, 9 millions $ en 2022 et 11,5 millions $ en 2023.

Il concerne plusieurs chantiers importants : urbanisation de la route 131, développement d’un complexe sportif, réfection complète d’infrastructures (sanitaire, aqueduc, pluvial) en lien avec le plan d’intervention en vigueur (dont prochainement le secteur des rues Arcand et L’Espérance), l’aménagement d’un nouveau parc dans le secteur du golf et la mise aux normes de l’usine de filtration.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média