Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

04 décembre 2019

Des recommandations pour le maire Louis Bérard de Sainte-Élisabeth

Dossier de l'église

Votre municipalité s’apprête à tenir un référendum consultatif sur l’achat de l’église locale. La présente vous offre mes vues et recommandations sur le processus référendaire, et s’il y a lieu le processus d’achat, de même que les mesures de conservation si l’achat devait être fait par une tierce partie.

J’établirai d’abord mon statut dans cette affaire. Je ne suis pas comme tel un citoyen de votre municipalité. Je l’ai été dans ma jeunesse, comme descendant de quatre générations de Ferland bayollais, dont plusieurs membres se sont impliqués dans les activités entourant l’église. Je suis aussi le conjoint d’une citoyenne. Mais surtout, vous le savez bien, je suis votre chroniqueur municipal en matière de patrimoine, tant dans le Bulletin Municipal que dans les médias sociaux.

 

Je veux aussi établir clairement que, bien qu’administrateur actif de la Société des amis du patrimoine bayollais, mes positions dans la présente n’engagent nullement cet organisme. Ma démarche est personnelle, et ladite Société aura tout le loisir de faire de son côté, si et quand elle le souhaite, sa propre démarche en la matière.

 

Voici mes recommandations:

 

  1. Il m’apparait capital que la population soit clairement informée des tenants et aboutissants d’un éventuel achat de l’église. Je ne doute pas que vous fournissiez un texte d’explication en support à la question posée. Je vous dit simplement que vu la complexité d’une telle transaction, le sérieux d’une telle décision, il faudrait qu’un document de support assez complet, et bien vulgarisé, soit distribué dans tous les foyers. Ce texte contiendrait les éléments suivants:

 

  1. L’usage que la Municipalité en ferait. Il est question déjà d’y loger des organismes, peut-être d’y avoir des facilités de type centre communautaire, deux usages déjà fort louables à mon avis. Mais qu’en sera-t-il du choeur, et surtout de la sacristie de 1906?
  2. La conservation des éléments patrimoniaux de l’église (y inclus la sacristie et ses abords avec sépultures) pose des difficultés. Si la Municipalité l’achetait, la citation de la sacristie serait une priorité évidente de la part des experts que j’ai consultés. Si elle ne l’achetait pas, une ordonnance immédiate (selon la Loi sur le patrimoine culturel) devrait être délivrée à l’acheteur par la Municipalité, en attendant une démarche de citation.
  3. La question des coûts est au coeur de ce dossier, et en cela je n’ai pas besoin qu’on m’en convainque. J’ai fait carrière dans le secteur bancaire, et aussi à la Caisse de Dépôt et Placement du Québec, et je vous fais la même demande que je faisais quand on me présentait un dossier financier sur des immeubles en processus d’achat: validez les coûts et revenus du projet auprès d’un comptable indépendant. J’irais plus loin, obtenez je vous prie l’avis de la Direction régionale des Affaires Municipales sur le volet financier, ces validations pouvant être faites sans pour autant retarder le référendum.

En terminant, je vous souhaite pendant la démarche référendaire et pour les suites à y donner, de rallier plus que jamais, avec vos conseillers, vos organismes de tous ordres, qui seront touchés par la vente de l’église. Votre leadership de maire et vos communications claires seront au coeur de votre succès.

Bonne chance à vous et à toute votre équipe, élus comme employés.

 

Claude Ferland

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média