Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 janvier 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Hausse de la facture à Saint-Didace

Budget de 1 805 443$

Germain Yves

©archives - L'Action d'Autray

Le maire Yves Germain.

Il en coûte plus cher à Saint-Didace, cette année. À l’exception de celle prélevée pour les infrastructures, les taxes foncières augmentent. Du côté des tarifs, il y a une hausse, des baisses et des gels.

En bout de ligne, la facture passe de 1 102$ à 1 143$ pour une propriété évaluée à 101 600$ tandis que le compte est maintenant de 2 228$ plutôt que 2 156$ pour une évaluation de 220 000$. Dans les deux cas, on parle d’une propriété résidentielle sans service d’aqueduc.

Contenu

Adopté lors de la séance extraordinaire du lundi 16 décembre, le budget prévoit que la taxe foncière est maintenant de 0,6355$. Elle était de 0,6185$ l’an passé. Celles pour la Sûreté du Québec et la sécurité-incendie passent respectivement de 0,0715$ à 0,0761$ et de 0,668$ à 0,0718$. Il n’y a pas d’augmentation pour la taxe foncière des infrastructures (0,1330$).

Le tarif pour les ordures ménagères est maintenant de 130$. Il était de 114$. Celui pour les boues de fosses septiques diminue, passant de 57,89$ à 55$. Il n’y a pas de changement pour le maintien du rôle d’évaluation (27$) et pour l’aqueduc (310$). Dans ce dernier cas, il est question d’une entrée de trois quarts de pouce et moins.

De ces manières, Saint-Didace anticipe encaisser 1 420 882$. Cela représente près des deux tiers de ses recettes de 2020. Un montant de 429 769$ est affecté pour les immobilisations tandis que les autres revenus doivent générer 384 560$. Une somme de 51 553$ est puisée à même les réserves afin de diminuer la taxation.

Dans la colonne des dépenses, la plus importante est celle du transport. On lui consacre 625 830$. On retrouve ensuite l’administration (362 166$), la sécurité publique (209 153$), l’hygiène du milieu (177 366$) et les loisirs et la culture (150 192$).

Une somme de 65 742$ est prévue pour l’urbanisme.

On doit débourser 46 233$ pour la santé et le bien-être et 29 233$ pour les frais de financement.

Les conciliations à des fins fiscales provoquent une dépense de 139 528$ (affectation aux activités d’investissement et à la réserve d’immobilisation, notamment).

Pour ce qui est du programme triennal d’immobilisations, une somme de 2 608 529$ est prévue pour cette année. On anticipe débourser 2 030 529$ pour le transport et 520 000$ pour l’hygiène du milieu. Dans le premier cas, on désire terminer la réfection du Chemin de Lanaudière ainsi qu’effectuer des réparations sur d’autres chemins et rangs. L’argent proviendra du programme de taxe sur l’essence et la contribution du Québec de même que du volet d’accélération des investissements sur le réseau local du programme de réhabilitation du réseau routier local du ministère des Transports du Québec.

En 2021, on anticipe débourser 2 214 020$ pour la construction d’un garage et réparer divers chemins. En 2022, on veut consacrer 1 365 413$ pour la réfection de divers chemins et de la bibliothèque. Des programmes d’aide financière sont prévus pour 2021 et 2022.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média