Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 janvier 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Et les finalistes sont…

Dossier «Personnalité de l’année»

Drainville Amélie

©archives - L'Action d'Autray

Amélie Drainville a reçu la médaille du Gouverneur général du Canada en même temps que son diplôme.

Amélie Drainville d’Île Dupas, de même que Rémi Goulet et Jimmy Mondor de Lavaltrie, sont les finalistes au titre de «Personnalité de l’année» de L’Action D’Autray. Ils sont de ceux dont les noms ont été soumis au vote des journalistes de Lanaudière Nord du Groupe Lexis Media.

Il s’agit d’un exercice qui se fait à la fin novembre de chaque année. Les accomplissements de chaque personne sont présentés avant que les membres de la salle de rédaction se prononcent.

Éléments

Membre du comité Environnement d’Île Dupas, Amélie Drainville a pris part à la création d’un parc à vivres dans cette municipalité. Il s’agit d’une forêt nourricière. Le projet, dans quelques années, permettra aux citoyens d’avoir accès à de la nourriture locale, biologique et abondante en permanence. Les gens pourront faire la récolte de «forestibles» (produits forestiers non ligneux) en se rendant au parc.

Le projet se double d’activités pédagogiques et s’accompagne d’un parc d’exercice.

Par ailleurs, l’Îledupasienne a réalisé un tour du chapeau au plan des études. Pour la troisième fois, elle a obtenu la médaille du Gouverneur général du Canada. Il s’agit de la plus prestigieuse récompense que peut recevoir une étudiante ou un étudiant fréquentant un établissement d’enseignement canadien. L’honneur lui a été décerné, en même temps que son diplôme, lors de la cérémonie (septembre dernier) de collation des grades de l’Université de Sherbrooke. L’école secondaire Pierre-de-Lestage de Berthierville (2014) et le Cegep Marie-Victorin (2016) de Montréal sont les deux autres institutions où elle a obtenu le même honneur.

Il s’agit d’un fait rare, peut-être même unique au Canada.

Rémi Goulet mène une solide carrière d’acteur. Il a pris les traits du personnage principal du film «Vivre à 100 milles à l’heure» qui a pris l’affiche à la fin septembre dans les cinémas de la province.

Le film a été écrit et réalisé par Louis Bélanger. Il s’agit de la transposition libre sur grand écran de l’adolescence turbulente de ce dernier à Québec.

Âgé de 22 ans, le Lavaltrois poursuit sa carrière au grand et au petit écrans. Il a participé à plusieurs films. On l’a retrouvé de nouveau dans «L’Heure bleue» diffusé à TVA. Ce printemps, il sera à l’écran de VRAK avec la télésérie «Pour toujours, plus un jour» qui remplacera «Le Chalet». Au Club Illico, il sera de la saison III de «Académie».

Jimmy Mondor a fait l’achat, le printemps dernier, du marché IGA Extra de Berthierville. Il a saisi l’opportunité offerte.

Le Lavaltrois est déjà propriétaire de 14 stations d’essence-dépanneurs dans Lanaudière, en Mauricie et dans la métropole, de Crémerie Avalanche à Lavaltrie ainsi que de plusieurs immeubles en région. Il est aussi actionnaire de Beignes d’Antan de Berthierville.

Depuis quelques semaines, il est propriétaire d’une microbrasserie, qui se double d’une microdistillerie, sur la Rive Sud.

Il a été la personnalité du mois, en décembre 2018, de la Chambre de Commerce et d’Industrie Berthier-D’Autray. (PB)

Goulet Rémi

©archives - L'Action d'Autray

Rémi Goulet a pris les traits du personnage principal du film «Vivre à 100 milles à l’heure».

Mondor Jimmy

©archives - L'Action d'Autray

Jimmy Mondor.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média