Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

20 janvier 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Connaissez-vous la tendinite de Quervain ?

Publireportage - Santé

Douleur poignet

©Depositphotos - L'Action d'Autray

La tendinite de Quervain est une tendinite du pouce provoquée par un étirement prolongé d’un tendon du poignet ou une activité répétitive trop longue ou trop intense. La prise en charge est importante, non soignée, elle devient invalidante. Comment la reconnaître ?

Les symptômes de la tendinite de Quervain

La tendinite de Quervain se manifeste par des douleurs très vives sur le bord extérieur du poignet avec des irradiations dans l’avant-bras et un gonflement. Elle peut être brutale ou progressive. Le mouvement du pouce en flexion vers l’annulaire et la paume de la main avec une inclinaison du poignet réveille la douleur. À terme, ce mouvement est impossible.

Pour confirmer le diagnostic, le médecin pratique le test dit de Finkelstein. Il consiste à placer son pouce en flexion dans la paume de la main et à étirer son poignet de bas en haut. Une radiographie ou une échographie permet de voir l’étendue de la lésion. On recherchera également une pathologie associée pour soulager un canal carpien éventuellement, un doigt à ressaut ou un kyste synovial du poignet.

Publicité

Défiler pour continuer

La guérison est le plus souvent spontanée, mais parfois, après 6 à 18 mois, la douleur devient permanente, empêchant toute activité professionnelle.

Quelles sont les causes de la tendinite de Quervain ?

On constate une prédominance de cette tendinite chez les femmes à partir de 40-50 ans. Les causes sont largement professionnelles. Elle touche en effet surtout les secrétaires, les couturières, les caissières ou encore les femmes de ménage. Mais les artisans en souffrent également. Le jardinage ou les sports de raquettes sont prédisposants.

Le traitement

Le repos doit être observé pendant les crises. Pour soulager la douleur, on administre par voie orale des antalgiques et des anti-inflammatoires. En cas d’échec, une infiltration de corticoïdes sera proposée. L’application de glace et le port d’une attelle de repos la nuit sont recommandés.

Dans les formes les plus rebelles ou en cas de récidives douloureuses, la chirurgie sera la meilleure solution. Aucune hospitalisation n’est nécessaire. Les branches nerveuses du nerf radial responsables de la sensibilité du pouce sont libérées par l’ouverture de la coulisse ostéofibreuse à l’origine de la compression des tendons. Il reste ensuite à vérifier que les nerfs coulissent correctement avant de refermer.

La tendinite de Quervain se soigne donc très bien, il est vraiment dommage de supporter la douleur aussi longtemps. Consultez dès l’apparition des premiers symptômes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média