Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 février 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Une démarche concertée pointe à l’horizon

Situation des médecins à Berthierville

salle d'examen

©archives - L'Action d'Autray

Il y a une volonté d’agir pour corriger la diminution constante du nombre de médecins pratiquant à Berthierville.

Un travail au coude à coude se prépare pour intervenir sur la situation préoccupante de la baisse constante du nombre de médecins à Berthierville. Les élus municipaux de Berthierville et Sainte-Geneviève-de-Berthier en ont notamment discuté.

«À une certaine époque, il y en avait six. Va falloir qu’on tente de se concerter pour trouver une solution», a déclaré la mairesse de Berthierville, Suzanne Nantel. «On veut essayer de trouver une façon d’améliorer la situation», a noté Richard Giroux, son collègue de Sainte-Geneviève-de-Berthier.

Réactions

Mme Nantel n’était pas au courant de la retraite du docteur Jacques Dessureault le 31 décembre prochain tandis que son collègue connaissait la décision du médecin puisqu’il est l’un de ses patients. Mais il ne savait pas la date où celui-ci cesserait de pratiquer.

«C’est préoccupant. On en a parlé à notre dernier comité de travail. Je fais partie du comité de travail sur les enjeux dans le pôle Berthier», a mentionné Mme Nantel en regard du nombre de médecins à Berthierville.

«On en a parlé au conseil. On va essayer de créer un comité avec la ville pour corriger la situation. S’il n’y a plus de médecins, ça n’ira pas bien», a déclaré M. Giroux.

Le nouveau préfet de la MRC de D’Autray et maire de Saint-Didace, Yves Germain, est au fait de la difficulté de recruter des médecins. N’ayant pas encore eu l’occasion de toucher au dossier santé puisque n'ayant pas fait partie de comités en ce domaine par le passé, il entend prendre connaissance de la situation avant de poser des gestes.

«Le rôle d’un préfet est d’exercer un certain leadership», a-t-il précisé.

Le court délai nous a empêché d’obtenir à temps pour l’heure de tombée les commentaires de la député-ministre Caroline Proulx et du Centre intégré de santé et de services sociaux du Nord de Lanaudière.

Commentaires

4 février 2020

Rita Rainville

deja 1 ans 1/2 que j'attend suite a la retraitre de mon médecin de famille Louise Corriveau a Berthierville,je n'ai toujours pas eu de nouvelle c'est inquiétant avec mon arthrite rhumatoide....

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média